Dépôt numérique
RECHERCHER

Évolution densimétrique des structures de rides en déplacement sous un courant stationnaire mesuré sous scanographe dans un canal en boucle verticale.

Montreuil, Stéphane (2006). Évolution densimétrique des structures de rides en déplacement sous un courant stationnaire mesuré sous scanographe dans un canal en boucle verticale. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de la terre, 121 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Le scanographe permet une grande variété de mesures de densité par rayon X. Les mesures sont exprimées en unités Hounsfield (HU) et la plage est de –1024 à +3071 HU. Les valeurs pour l’air et pour l’eau sont respectivement de –1000 HU et de 0 HU (Kak et Slaney, 1999). Cette maîtrise vise, pour la première fois, l’analyse de la densité des sédiments se déplaçant sous forme de ride, sous un courant stationnaire, dans un canal en boucle verticale (Teeter et Pankow 1989, Teeter et Al. 1999), de 3048 mm par 1219 mm, dont la section rectangulaire intérieure, installée à l’intérieur du statif coulissant, mesure 152,4 mm de hauteur et 304,8 mm de largeur. Une couche de sable de la Formation d’Ottawa de 30 mm d’épaisseur est placée dans la partie inférieure du canal par une trappe d’accès. Des mesures de densité au remplissage révèlent une compaction et une densification du sédiment en lien avec la pression de la colonne d’eau. Un écoulement constant est généré par des hélices couplées à un moteur. Le courant dans le canal est mesuré et enregistré par un courantomètre à effet Doppler, Controlotron System 1010N. La formation et l’évolution des rides sont enregistrées suivant un pas temporel variable comprenant différents plateaux de vitesse de courant sur une période de 10 heures. Les coupes de profil des rides mesurent 200 mm avec une résolution de 512 mesures. Le sédiment utilisé est le sable de la Formation d’Ottawa (C-109), qui a un diamètre médian d50 de 370 µm. La densité de la surface le long du profil de la ride augmente de 1100 HU à 1500 HU (2,124 à 2,524 mg cm-³). La ride atteint sa densité maximale sur la crête. Le front de progradation présente une diminution de la densité caractérisée par un mélange sédiment-eau. L’intérieur de la ride montre une densité inférieure à celle de la crête tout en conservant un litage caractéristique des rides présentes antérieurement.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Long, Bernard
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: scanographe; sédiments; densimétrie
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 08 nov. 2012 19:34
Dernière modification: 24 nov. 2015 21:26
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/430

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice