Dépôt numérique
RECHERCHER

La régénérescence sociorésidentielle des quartiers centraux latino-américains : le cas de la ville de Puebla au Mexique.

Bélanger, Hélène (2005). La régénérescence sociorésidentielle des quartiers centraux latino-américains : le cas de la ville de Puebla au Mexique. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en études urbaines, 161 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (20MB) | Prévisualisation

Résumé

Cette thèse tente d'approfondir les connaissances sur un phénomène peu étudié: la régénérescence sociorésidentielle des quartiers centraux des villes latino-américaines. Le cas choisi, la ville de Puebla au Mexique, rassemble plusieurs caractéristiques rencontrées dans les villes des 'pays industrialisés ayant connu la régénérescence sociorésidentielle de leurs quartiers centraux. Nous avons tenté de voir si la dynamique de localisation résidentielle des ménages poblanais de classe professionnelle, ainsi que leurs aspirations, étaient annonciatrices d'une phase de régénérescence. L'approche méthodologique a privilégié l'utilisation de différents outils quantitatifs et qualitatifs pour l'exploration de certains aspects particuliers à savoir: l'évolution de la répartition sociorésidentielle des ménages; les aspirations résidentielles des ménages de classe professionnelle; et les perceptions du centre ancien comme milieu résidentiel. L'évolution de la répartition sociorésidentielle des ménages entre 1990 et 2000 a été analysée à l'aide de la méthode de classification ascendante hiérarchique. Les résultats montrent qu'il n'y a pas eu de changements significatifs du profil sociorésidentiel des ménages dans le centre historique, malgré plusieurs programmes de revitalisation. L'outil privilégié afin d'en connartre davantage sur les aspirations résidentielles des ménages de classe professionnelle et la place qu'occupent les quartiers centraux a été le questionnaire. Cette enquête, menée auprès de 118 professionnels, indique que ces derniers n'aspirent pas à une localisation résidentielle centrale. Cependant, le quart d'entre eux ont manifesté un intérêt à vivre dans le centre historique. Finalement, une trentaine d'entretiens semi-dirigés ont servi dans l'étude des perceptions qu'ont les professionnels des quartiers centraux comme milieux résidentiels. Même si les résidants actuels se disent satisfaits de leur milieu de vie, le centre ancien est toujours perçu négativement par bon nombre de professionnels pour sa mixité sociale, son niveau de pollution, ses immeubles en mauvais état, sa mauvaise desserte en services urbains et des problèmes (réels ou perçus) de sécurité. Les résultats de la recherche démontrent que Puebla rassemble les facteurs (de population, économiques et physico-spatiaux) de régénérescence sociorésidentielle des quartiers centraux. À cela il faut ajouter qu'y aurait de la demande pour du logement dans le centre et que les professionnels y résidant actuellement sont satisfaits de leur milieu de vie. Cependant, aux particularités locales touchant le marché du logement, le marché du crédit et la réhabilitation des immeubles anciens, s'ajoutent des perceptions négatives de cet espace comme milieu résidentiel. Ces conditions particulières entravent la régénérescence sociorésidentielle des quartiers centraux.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Polèse, Mario
Co-directeurs de mémoire/thèse: Séguin, Anne-Marie
Informations complémentaires: Thèse par articles
Mots-clés libres: Régénérescence sociorésidentielle; revitalisation; quartier central; centre-ville; gentrification; quartier historique; ville; Amérique latine; Puebla; Mexique; localisation; perception; population; caractéristique; ménage; classe; profession.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 26 juin 2012 21:11
Dernière modification: 20 juill. 2015 11:45
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/43

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice