Dépôt numérique
RECHERCHER

Régionalisation et cartographie des crues au Québec habité.

Gignac, Nicolas (2005). Régionalisation et cartographie des crues au Québec habité. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 132 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

La prévention des inondations, le dimensionnement d'ouvrages hydrauliques et la détermination de cotes de crue requièrent une bonne connaissance des débits extrêmes aux endroits présentant des risques naturels. L'estimation de ces écoulements extrêmes nécessite habituellement une quantité importante d'information hydrologique au site d'intérêt. Ainsi, lorsque les données hydrologiques ne sont pas disponibles en quantité suffisante à un site donné, on a recours aux techniques d'estimation régionale. Cette démarche régionale permet le transfert de l'information disponible à partir des sites jaugés, dans une région homogène, vers des bassins non-jaugés ou partiellement jaugés. Une telle approche statistique de régionalisation fournit les outils nécessaires pour l'estimation des paramètres hydrométriques à n'importe quel endroit sur un cours d'eau. Un projet de régionalisation comporte trois étapes essentielles : la constitution de la base de données, la détermination des régions hydrologiquement homogènes (DRH) à partir de caractéristiques physiographiques et climatiques des bassins et la méthode d'estimation régionale (MER). Le présent projet de régionalisation des crues extrêmes s'inscrit donc dans cette démarche. La zone d'étude se situe dans la province de Québec au sud du 55e parallèle nord. Dans ce travail de recherche, une analyse comparative a été effectuée pour juger de la performance de deux méthodes de DRH, soit une version modifiée de l'analyse canonique des corrélations (ACC) et la classification ascendante hiérarchique (CAH). L'étude menée a démontré que la méthode de DRH la plus appropriée était l'ACC de Girard et al. (2000) pour les moyens et grands bassins (superficie supérieure à 500 km2) Une approche régionale a également été adaptée au cas des petits bassins versants. Un modèle statistique de régionalisation a été couplé à un système d'information géographique (SIG), offrant ainsi un excellent outil d'aide à la prise de décision pour la planification des ressources en eau. Cette application cartographique a été développée pour permettre la délimitation automatique du bassin de drainage, l'extraction des données physiographiques/climatiques et l'estimation régionale. Cet outil rend possible l'estimation des quantiles de pointes de crues naturelles (i.e. crues extrême annuelle, printanière et estivale/automnale) pour des bassins situés dans le sud du Québec.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Ouarda, Taha B.M.J.
Co-directeurs de mémoire/thèse: Bernier, Monique; Bobée, Bernard
Mots-clés libres: cartographie des crues; régionalisation; Québec; modélisation hydrologique
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 08 nov. 2012 19:28
Dernière modification: 18 nov. 2015 20:49
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/408

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice