Dépôt numérique
RECHERCHER

Les économies d'agglomération dans les villes canadiennes et américaines : le rôle des travailleurs du haut savoir.

Arbour, Sylvie (2010). Les économies d'agglomération dans les villes canadiennes et américaines : le rôle des travailleurs du haut savoir. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en études urbaines, 163 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Les économies d'agglomération du savoir constituent un enjeu majeur dans une économie fondée sur le savoir, si bien que réfléchir aux déterminants du processus de leur création et diffusion est devenu essentiel pour mieux comprendre le développement économique urbain. En ce sens, la question de recherche à laquelle s’adresse cette thèse vise à comprendre si l’accumulation du capital humain dans les régions métropolitaines canadiennes et américaines engendre des économies d'agglomération. En s’inscrivant dans le champ de l’économie appliquée, notre travail repose sur l’analyse des phénomènes de polarisation spatiale à travers le prisme des économies d'agglomération du savoir. Il s’agit en fait d’appliquer les enseignements de la théorie économique urbaine et de la macroéconomie, afin de bénéficier d’un cadre permettant de comprendre et de discuter de ces économies. Plus spécifiquement, il sera fait référence aux travaux menés sur la croissance endogène et la nouvelle économie géographique. Dans le but d’aboutir à des perspectives relativement nouvelles, dans un domaine ayant déjà fait l’objet d’analyses nombreuses, nous avons tout d’abord opté pour une nouvelle opérationnalisation du concept d’accumulation du capital humain dans l’analyse des économies d’agglomération. Notre approche empirique s’inspire des travaux de la littérature sur les économies d'agglomération du savoir. Tout comme dans la littérature, nous avons estimé les effets de la présence de certaines caractéristiques de l’économie locale sur les salaires, puis nous en avons inféré l'existence de ces économies. Pour ce faire, nous avons privilégié l’approche économétrique par régressions en coupe transversale. Notre recherche doctorale nous permet de croire que la présence de forte accumulation du capital humain dans les villes canadiennes et américaines, en favorisant l’émergence des économies d’agglomération du savoir, permettrait d’expliquer, du moins en partie, les disparités de salaires nominaux et réels des travailleurs du haut savoir. Les résultats de la recherche montrent que, bien qu’a priori le niveau moyen d’éducation représente un indicateur adéquat de l’accumulation de capital humain, l’origine de ces économies se retrouverait plutôt dans la spécialisation et la diversité relative des professions du haut savoir. En effet, ces deux indicateurs permettraient de tenir compte non seulement du savoir explicite détenu par les travailleurs – tel que le représente le niveau moyen d’éducation –, mais également du savoir-faire acquis par la pratique de leur profession. De plus, les travailleurs du haut savoir semblent bénéficier du fait d’être localisés dans les grands centres urbains, et ce, puisque la concentration géographique de leur population faciliterait les échanges et permettrait aux nouvelles idées de se diffuser plus rapidement et à moindre coût ======= Knowledge spillovers is a major issue in a knowledge based economy, so thinking about the determinants of the process of its creation and its dissemination is crucial to understand urban economic development. In this sense, the research question that this thesis address aims to understand whether the accumulation of human capital in metropolitan areas in Canada and United States generates economies of agglomeration. By registering in the field of applied economics, our work is based on the analysis of spatial phenomena of polarization through the prism of the economies of agglomeration of knowledge. This is consistent with the teachings of the urban economic theory and macroeconomics to understand and discuss the agglomeration economies of knowledge. More specifically, reference will be made to work on endogenous growth and new economic geography, for the treatment of agglomeration economies of knowledge production. In order to achieve relatively new prospects in an area which has already been tested many, we opted for a new operationalization of the concept of accumulation of human capital in the analysis of agglomeration economies knowledge production. Our empirical approach builds on the work of the literature on agglomeration economies of knowledge. As in literature, we estimated the effects of certain characteristics of the local economy on wages, then we have inferred the existence of agglomeration economies of knowledge. To do this, we focus on the econometric approach by regression in cross-section. Our doctoral research allows us to believe that the presence of high accumulation of human capital in the Canadian and American cities, promoting the emergence of agglomeration economies of knowledge, could help explain, at least in part, the disparities in wages nominal knowledge workers. Research results show that, though basically the average level of education is an appropriate indicator of human capital accumulation, the origin of these savings would be placed instead in the specialization and diversity on the professions higher learning. Indeed, these two indicators would consider not only explicit knowledge held by workers – as is the average level of education – but also know-how acquired through the practice of their profession. In addition, knowledge workers appear to benefit from being located in major urban centers, and since the geographic concentration of their population would facilitate trade and allow new ideas to spread more quickly and cheaply.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Polèse, Mario
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lemelin, André
Informations complémentaires: Thèse par articles
Mots-clés libres: Capital humain; développement économique urbain; économie d'agglomération du savoir; diffusion; internalisation; comparaison; Canada; États-Unis; localisation; mesure; disparité de productivité; disparité salariale; travail; travailleur du haut savoir; ville; lieu; production; consommation.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 27 juin 2012 21:16
Dernière modification: 17 juill. 2015 18:46
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/39

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice