Dépôt numérique
RECHERCHER

Modélisation gravimétrique et magnétique des intrusions gabbronoritiques de Lapeyrère et d'Édouard, région de Portneuf-Mauricie, province Grenville, Québec.

Paradis, Nicolas (2004). Modélisation gravimétrique et magnétique des intrusions gabbronoritiques de Lapeyrère et d'Édouard, région de Portneuf-Mauricie, province Grenville, Québec. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de la terre, 120 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB) | Prévisualisation

Résumé

Les tectonites et les gneiss grenvilliens à haut rang métamorphique de la région de Portneuf-Mauricie renferment plusieurs intrusions gabbroïques tardi-orogéniques. La plus grande de ces intrusions, le Gabbronorite de Lapeyrère, se démarque régionalement par une anomalie de Bouguer élevée. Cette intrusion, d'une superficie d'environ 160 km², génère une anomalie positive dont le gradient vertical est de plus de 3 mGal/km, ce qui donne lieu à I'anomalie la plus importante de la partie centre-sud de la Province de Grenville. Le Gabbronorite d'Édouard, situé a une vingtaine de kilomètres au nord de celui de Lapeyrère, contribue d'une manière plus modeste au patron de l'anomalie gravimétrique régionale. Le Gabbronorite de Lapeyrère est également caractérisép ar un patron d'anomalies aéromagnétiquesc omplexe. Les objectifs de cette étude sont i) de documenter et de modéliser les anomalies gravimétriques générées par les intrusions de Lapeyrère et d'Édouard. et ii) d'expliquer le patron de magnétisation du Gabbronorite de Lapeyrère pour permettre la modélisation de son anomalie magnétique. Un levé gravimétrique de plus de quatre cents stations de mesures a été réalisé afin d'améliorer la couverture existante. Entre autre, des mesures de masse volumique orft été effectuées sur près de deux cents échantillons. Les propriétés magnétiques telles que la susceptibilité magnétique, l'aimantation induite et l'aimantation rémanente ont été mesurées sur plus d'une centaine d'échantillons orientés. La modélisation gravimétrique en trois dimensions montre que le Gabbronorite de Lapeyrère s'évase vers le bas pour atteindre une profondeur d'environ 8 km. Quoique l'aire d'affleurement du Gabbronorite d'Édouard soit de taille modeste, l'anomalie gravimétrique signale la présence en sous-surface d'une masse considérable de roches intrusives de composition mafique - ultramafique, dont la profondeur peut atteindre environ 6.5 km. De plus, la modélisation indique que ces masses intrusives peuvent être continues en sous-surface. Enfin, les roches de la Suite de Rivière-à-Pierre, de masse volumique plus faible, forment un feuillet qui s'épaissit vers l'est pour atteindre possiblement une épaisseur de 4 kilomètres. L'analyse des propriétés magnétiques et la modélisation indiquent que l'anomalie aéromagnétique associée au Gabbronorite de Lapeyrère résulte d'une variation de l'intensité de l'aimantation induite et rémanente. Le fort contraste d'aimantation à Il'intérieur de l'intrusion est attribuable à de faibles variations des teneurs en oxydes de fer et titane qui résultent du fractionnement magmatique. Finalement, la modélisation de l'anomalie régionale magnétique résiduelle associée au Gabbronorite de Lapeyrère concorde avec le modèle gravimétrique.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Nadeau, Léopold
Co-directeurs de mémoire/thèse: Fortier, Richard
Mots-clés libres: gravimétrie; magnétique; gabbronoritiques; roches; aéromagnétique; lithologie; Lapeyrère; Édouard; Portneuf; Mauricie
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 21 nov. 2012 17:04
Dernière modification: 16 mars 2016 19:55
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/389

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice