Dépôt numérique
RECHERCHER

Géochronologie 40Ar/39Ar et analyse structurale de la zone de Humber des Appalaches de Gaspésie (Québec, Canada): implication sur la tectonique des Appalaches du nord.

Pincivy, Alix (2003). Géochronologie 40Ar/39Ar et analyse structurale de la zone de Humber des Appalaches de Gaspésie (Québec, Canada): implication sur la tectonique des Appalaches du nord. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en sciences de la terre, 306 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (26MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La zone de Humber des Appalaches gaspésiennes a été structurée, au cours de L’Ordovicien tardif jusqu'au Dévonien tardif par plusieurs épisodes de déformation dont deux majeurs: L’orogénie taconienne (Ordovicien tardif) et l'orogénie acadienne (Dévonien moyen à tardif). Un épisode mineur d'âge Silurien nommé la pulsation salinique les séparent. Les structures prédominantes au sein de la zone de Humber sont d'âge Ordovicien. Elles sont le résultat, dans la zone interne, d'un événement tectonométamorphique important que l’on peut diviser en trois stades majeurs. Les structures acadiennes sont moins pénétratives alors que les structures saliniques se retrouvent principalement au sud de la zone de Humber, dans les roches plus jeunes qui composent la ceinture de Gaspé. La phase Taconien précoce (pré-D1) est responsable de l'obduction d'ophiolites dans le domaine océanique proche de la marge laurentienne. Sous cette nappe ophiolitique se forme une semelle métamorphique à un grade amphibolite supérieure à granulite. Ce faciès de haute température se retrouve, à présent, seulement à l'état de relique et son âge, estimé sur la base de données 40Ar/39Ar est antérieur à 465 Ma. La phase Taconien moyen (D1) est caractérisée par des structures chevauchantes à vergence nord-ouest dans la zone de Humber externe et par des failles syn-métamorphiques, chevauchantes et coulissantes obliques-dextres dans la zone de Humber interne. Le métamorphisme régional est au faciès schiste vert à amphibolite. Il est associé à une linéation minérale et d'étirement perpendiculaire à la direction de transport des nappes indiquant un contexte de déformation en transpression. Les données géochronologiques 40Ar/39Ar sur muscovites et amphiboles, 459-456 Ma, datent, pour les muscovites le pic métamorphique et pour les amphiboles le refroidissement, associés à cette phase. La phase Taconien tardif (D2) correspond, dans la zone de Humber externe, à la poursuite des chevauchements vers l'avant-pays (nord-ouest) et, dans Ia zone de Humber interne, à la création de failles à jeu décrochant oblique-dextre (failles de Shickshock Sud et Nord) auxquelles sont associés un système de plis droits à déversés vers le nord-ouest et un clivage de crénulation pénétratif. Le style de déformation de la zone interne est l'expression de la poursuite de la déformation transpressive initiée au Taconien moyen. Des analyses géochronologiques 40Ar/39Ar sur muscovites et amphiboles précisent l'âge de cet événement à 449-446Ma. Un modèle tectonique taconien mettant en avant l’importance de la déformation Transpressive en Gaspésie est proposé. Il peut être décomposé en trois étapes: (1) la phase Taconien précoce, anté-465 Ma, qui représente les processus intraocéaniques; (2) la phase Taconien moyen, de 459-456 Ma, qui est le résultat de l’obduction des nappes de chevauchement à vergence nord-ouest; et (3) la phase Taconien terminal, de 449-446 Ma, qui correspond à la mise en place de nappes de chevauchement à vergence nord-ouest dans la zone de Humber externe et à la prédominance des mouvements coulissants dextres sur les failles majeures de la zone de Humber interne. La position particulière de la Gaspésie dans le fond d'un réentrant par rapport aux déformations qu'elle a subies sont ainsi mises en relation. Cet environnement particulier permet de proposer un modèle géodynamique où la déformation en coulissage est prépondérante. Finalement, afin de mieux comprendre dans quel contexte général la zone de Humber gaspésienne s'inscrit et afin d'avoir une image plus globale de l'histoire tectonométamorphique des Appalaches canadiennes, les différents épisodes de déformation et de métamorphisme subis par les zones de Humber des régions du Sud du Québec, de Gaspésie et de Terre-Neuve sont comparés. Un diachronisme entre les déformations des différentes régions, traduisant la forme irrégulière de la marge Laurentienne, est reconnu durant l'orogénie taconienne. La pulsation salinique ou l’orogénie acadienne, sont plutôt exprimées dans le réentrant (Sud du Québec) et le promontoire (Terre-Neuve) par des styles de déformations différents. La Gaspésie qui se trouve sur le flanc ouest du promontoire a un style de déformation comparable à celui de Terre-Neuve, avec une grande importance des mouvements décrochants et ceci à partir du Taconien.

Abstract

The symbols and special characters used in the original abstract could not be transcribed due to technical problems. Please use the PDF version to read the abstract.

The Humber zone in the Gaspé peninsula was built during the Late Ordovician to the Late Devonian by several deformation events which the two major are the Taconian orogeny (Late Ordovician) and the Acadian orogeny (Middle to Late Devonian). One Silurian minor event named the Salinic disturbance separate its. The dominant structures in the Humber zone are Ordovician. They are the result, within the internal zone, of an important tectonometamorphic event that could be divided into three major stages. Acadian structures are less penetrative whereas Silurian structures are principally localized south of the Humber zone, in the Gaspe Belt younger rocks. The Early Taconian phase (pre-Dl) is responsible for the intraoceanic emplacement ophiolites near the Laurentian margin. An upper amphibolite to granulite metamorphic sole is formed under this ophiolitic nappe. This high temperature facies is, now, only present as a relic paragenesis and its age is estimated to be ante-465 Ma. The Middle Taconian (Dl) is chaructenzed by northwest-directed nappe thrusting in the external Humber zone and by syn-metamorphic thrust and oblique dextral strike-slip faulting in the intemal Humber zone. The regional metamorphism is greenschist to amphibolite facies. It is associated with a mineral and stretching lineation perpendicular to the nappe transport direction, which indicates a transpressive regime of deformation. Geochronological 40AR/39AR data on muscovites and amphiboles, 459-456 Ma, date, for muscovite the metamorphic pic, and for amphiboles the cooling, of this event. The Late Taconian (D2) conesponds, in the external Humber zone, to the continuation of forelanddirected thrusting and, in the internal Humber zone, to the creation of dextral and inverse faults (Shickshock Sud and Shickshock Nord faults) associated with upright to reversed, northeast-trending folds and a penetrative crenulation cleavage. The style of deformation in the internal zone is the expression of the continued transpressive deformation initiated during Dl.40Ar/39Ar analyses on muscovites and amphiboles date this event at449-446 Ma. A Taconian tectonic model, which shows the importance of transpressive Deformation in the Gaspé Peninsula, is proposed. It could be divided into three stages: ( 1) the early Taconian phase, ante-465 Ma, which represents the intraoceanic process; (2) the middle Taconian phase, from 459-456 Ma, which is the result of the obduction of nappes by north-west thrusting; and (3) the late Taconian phase, from 449-446 lli4.a,which corresponds, in the external Humber zone, to continued northwest-directed emplacement of nappes and, in the internal Humber zone, to the predominence of dextral strike-slip motion along major faults. The particular position of the Gaspé Peninsula in the «bottom» of the reentrant is linked with the different phases of deformations experienced in this region. This particularly environment permits to propose a geodynamical model where the strike-slip deformation is predominent. Finally, to better understand the general context of the Gaspé Peninsula Humber zone and to have a more global picture of the Canadian Appalachians tectonometamorphic history, the evolution of the southern Quebec, Gaspé Peninsula and Newfoundland are compared. During the Taconian orogeny, a diachronism in the timing of deformation between these different regions, due to the irregular shape of the Laurentian margin, is recognized. The Salinic event and the Acadian orogeny are characterized, in the re-entrant (south Quebec) and in the promontory (Newfoundland), by different deformation styles. The Gaspé Peninsula, which is located on the west flank of the promontory, has a deformation style similar to those of Newfoundland with a strike-slip motion predominance. This characteristic style began in Gaspé Peninsula during the Taconian orogeny.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Malo, Michel; Ruffet, Gilles
Co-directeurs de mémoire/thèse: Tremblay, Alain
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: Géochronologie; 40Ar/39Ar; analyse structurale; tectonique; failles; paragenèses; métamorphiques; datation; orogéniques; zone de Humber; Shickshock; Appalaches; Gaspésie
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 08 nov. 2012 17:11
Dernière modification: 17 mars 2016 18:05
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/371

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice