Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude à l'aide de lysimètres drainants de la qualité de l'eau du sol suite à l'épandage de sous-produits de lisier traité.

Moreno, Alicia Natalia (2003). Étude à l'aide de lysimètres drainants de la qualité de l'eau du sol suite à l'épandage de sous-produits de lisier traité. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 128 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Le présent projet s'inscrit dans le cadre d'une recherche qui vise à développer une technologie de traitement de lisier de porc et d'évaluer l'efficacité fertilisante des produits générés par cette technologie. Afin d'évaluer l'impact sur le milieu environnant suite à l'épandage agricole de ces produits, un suivi environnemental de l'eau du sol a été effectué. Étant donné que ce projet s'est fait en parallèle avec un projet d'évaluation de l'efficacité fertilisante de produits de lisier traité, l'objectif principal du présent projet était d'évaluer les teneurs en éléments nutritifs (N03-, NH4+, PO4³-) et en métaux (Cu et Zn) dissous dans l'eau de percolation sous la zone racinaire d'une culture d'orge. L'hypothèse initiale étant que les éléments migrant sous les racines ne sont plus captables par les plantes et deviennent donc un risque de contamination pour la nappe d'eau sous-jacente. Suite à l'épandage de divers sous-produits de lisier traité, le suivi de l'eau dans le sol a été effectué à l'aide de lysimètres drainants installés à 40 cm de profondeur. Le modèle de lysimètre utilisé a été spécialement conçu pour ce projet. Soixante-quatre lysimètres ont été installés afin de suivre sept traitements de fertilisation (trois produits de lisier liquide, trois produits de lisier solide, un engrais minéral) et un témoin; le tout en quadriplicata sur deux types de sols (loam sableux et loam argileux). Dans le cadre du suivi environnemental, les dosages étudiés correspondaient à 100% du besoin normal en azote pour l'orge (80 kg N/ha). Les résultats ont révélé que pour les produits de lisier solide, les charges recueillies par rapport aux charges ajoutées étaient plus faibles, même si ces produits possédaient un contenu initial plus élevé en N, en P et en métaux que les produits de lisier liquide, le lisier brut et l'engrais minéral. Les raisons qui semblent expliquer ces résultats sont le contenu en carbone et en matière organique plus élevée chez les produits solides. Il est également suggéré que la texture plus consistante de ces produits ait limité leur infiltration dans le profil du sol. Au niveau de la lysimétrie, cette étude démontre qu'un suivi automnal et printanier sur un sol telle loam argileux fourni de bons résultats de captage d'eau. Par contre, sur le loam sableux le lysimètre drainant a présenté une très faible efficacité de collecte. L'explication de ce phénomène ne sera obtenue que si un suivi postérieur était effectué sur ce site afin de vérifier s'il s'agit d'un problème de restructuration du sol suite à l'installation des lysimètres ou d'une question d'hydrodynamique propre à ce type de sol.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Blais, Jean-François
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lafrance, Pierre
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: orge; fertilisants; coliformes fécaux; contamination; cuivre; zinc; environnement
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 15 juin 2012 20:18
Dernière modification: 25 nov. 2015 13:56
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/369

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice