Dépôt numérique
RECHERCHER

Effets des différentes stratégies et prétraitements des biosolides municipaux sur la croissance, la sporulation et l'entomotoxicité de Bacillus thuringiensis var. kurstaki.

LeBlanc, Marie-Eve (2003). Effets des différentes stratégies et prétraitements des biosolides municipaux sur la croissance, la sporulation et l'entomotoxicité de Bacillus thuringiensis var. kurstaki. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 165 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

Il a été démontré que les boues d'épuration peuvent êtres utilisés comme milieu de culture alternatif à la production de biopesticide à partir de Bacillus thuringiensis. En effet, les biosolides sont riches en sources de carbone, d'azote, de phosphore ainsi que de nombreux autres éléments essentiels à la croissance, la sporulation et la synthèse des cristaux protéiques de la bactérie. Cependant, les diverses stratégies et prétraitements développés dans notre équipe de recherche n'ont pas encore atteint les résultats escomptés en terme d'entomotoxicité. Afin d'optimiser le potentiel entomotoxique de Bacillus thuringiensis cultivé dans les biosolides, de nouvelles stratégies ont été menées. On note entre autres, l'hydrolyse des boues, l'ajout de divers éléments nutritifs (glucose, sulfate d'ammonium, extraits de levures), le mélange de boues (déshydratées et de levures) et l'ajout de surfactant (Tween 80). Une amélioration significative comprise entre 25-65% du potentiel entomotoxique a été enregistrée pour les ajouts de 0.4% (v/v) de Tween 80 dans les boues hydrolysées et de 0.1 % (v/v) de Tween 80 dans les boues non hydrolysées, où ont été atteints des niveaux d'entomotoxicité de l'ordre de 18 milliards d'unités internationales par litre (MUI/L). De même, les ajouts aux biosolides de boues de levures, d'extraits de levures et de glucose, ont permis des augmentations considérables. Il a été démontré que les boues secondaires et les boues déshydratées de Jonquière ayant subi un traitement d'hydrolyse ne permettaient pas d'augmenter le potentiel entomotoxique de Bt, de même que son taux de croissance et de sporulation. L'ajout de sulfate d'ammonium dans les boues de la CUQ en début d'expérimentation et suivant la phase exponentielle de croissance a démontré, en accord avec les données de la littérature, qu'il n'est pas à lui seul en mesure de supporter la croissance de la bactérie, et que l'induction de la phase de sporulation de même que la formation des protéines toxiques s'effectuaient lorsqu'il y avait épuisement de l'azote disponible dans le milieu de culture. Parallèlement, l'ajout simultané de sulfate d'ammonium et de glucose dans les boues a mené à de pareilles observations. Enfin, il serait intéressant de combiner les meilleures stratégies afin d'améliorer l'efficacité du procédé.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Tyagi, Rajeshwar Dayal
Co-directeurs de mémoire/thèse: Valéro, José R.
Mots-clés libres: boues d'épuration; entomotoxicité; biotechnologie; Bt
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 21 juin 2012 20:00
Dernière modification: 23 nov. 2015 21:24
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/366

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice