Dépôt numérique
RECHERCHER

Optimisation d'un procédé de flottation en colonne à des fins environnementales pour la récupération de particules fines et ultra fines de chalcopyrite.

Turgeon, François (2001). Optimisation d'un procédé de flottation en colonne à des fins environnementales pour la récupération de particules fines et ultra fines de chalcopyrite. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de la terre, 120 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

La restauration environnementale prend depuis quelques années et prendra, dans le futur, de plus en plus d'importance. La décontamination de sites est souvent limitée par l'efficacité des méthodes existantes ou par leurs coûts d'opération souvent fort onéreux. De plus, de nombreux sites présentent un problème de contamination d'origine mixte, c'est-à-dire qu'ils sont à la fois contaminés par des composés organiques et inorganiques. Plusieurs des techniques qui existent à l'heure actuelle réussissent à traiter efficacement une contamination d'origine organique, mais très peu de techniques parviennent à traiter une contamination mixte. La présente étude a porté sur une technique utilisée par l'industrie minière soit la flottation en colonne. L'objectif: adapter cette technique à l'enlèvement de contaminants inorganiques. Plus spécifiquement, la présente étude portait sur la flottation de particules fines et ultra fines de chalcopyrite (CuFeS2) dans une matrice de quartz. Le cuivre est un contaminant souvent rapporté dans les zones contaminées. La matrice utilisée, une matrice simple a priori, a été choisie afin d'identifier les principaux facteurs affectant la récupération du cuivre par flottation en colonne. Trois séries d'essais de flottation ont été effectuées. La première série a été réalisée avec des particules fines dont les diamètres variaient de 5 à 100 µm. Ces essais ont démontré, entre autres, que l'utilisation d'un collecteur lors de la flottation est indispensable si l'on veut flotter efficacement des particules de tailles variant entre 5 et 50 µm. L'efficacité obtenue pour la première série d'essais variait entre 90 % et 100 %. La seconde série d'essais a porté sur les particules ultra fines (<5 µm). Avec cette série, il a été possible d'identifier les variables ayant le plus d'influence sur la flottation en colonne et de définir les conditions d'opération conduisant à un enlèvement optimal. Une méthode d'analyse factorielle, l'approche de Taguchi, a été utilisée pour cerner les variables importantes. Finalement, la dernière série d'essais a été effectuée dans les conditions optimales. L'efficacité moyenne de la flottation en colonne des particules ultra fines de chalcopyrite dans une matrice de quartz est de 91 ± 9 %. Ces résultats démontrent qu'il est possible de flotter du matériel solide pour décontaminer un site et ce, même pour des particules dont la taille est extrêmement faible, aspect non négligeable pour certains sites comportant une contamination à ce niveau. La flottation en colonne doit donc être considérée comme une avenue possible dans la décontamination de sites présentant une contamination inorganique.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Bergeron, Mario
Mots-clés libres: chalcopyrite; flottation en colonne; environnement; contaminants; inorganiques; cuivre
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 16 nov. 2012 19:13
Dernière modification: 16 mars 2016 15:33
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/344

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice