Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude comparative des méthodes d'évaluation de la vulnérabilité intrinsèque des aquifères à la pollution: application aux aquifères granulaires du piémont laurentien.

Murat, Valérie (2000). Étude comparative des méthodes d'évaluation de la vulnérabilité intrinsèque des aquifères à la pollution: application aux aquifères granulaires du piémont laurentien. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de la terre, 291 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Le but de ce projet, réalisé conjointement par le Centre géoscientifique de Québec, l'Institut National de la Recherche Scientifique (INRS-Géoressources), l'Université Laval, le MENV et la MRC de Portneuf vise la mise en place d'une démarche pour la réalisation de cartes de vulnérabilité régionale, en prenant pour région d'application la MRC de Portneuf (terrain d'environ 4000 km2 à 50 km à l'ouest de Québec). Au Canada, 26% de la population est tributaire de l'eau souterraine pour ses besoins domestiques; ce pourcentage s'élève à 21 % au Québec. La qualité de cette eau est sans cesse mise à l'épreuve par la menace grandissante associée aux sources potentielles de pollution. Il est important, dans le contexte actuel, que des mesures soient prises afin d'assurer la pérennité de la ressource. L'estimation de la vulnérabilité intrinsèque permet de prévenir une partie de la contamination en aidant à la prise de décision en matière de gestion du territoire. Il existe plusieurs méthodes d'estimation de la vulnérabilité. L'étude présentée ici a pour objectif, de déterminer quelle méthode s'avère la plus efficace et réaliste du point de vue de l'évaluation de la vulnérabilité intrinsèque. Elle doit établir deux compromis, choisir une méthode dont le nombre de paramètre est suffisant mais pas trop élevé (difficulté pour se procurer l'information); et équilibrer la quantité d'information nécessaire versus celle disponible (la collecte pouvant engendrer des coûts élevés). Cette étude a été réalisée en deux parties, un volet pour l'estimation de la vulnérabilité intrinsèque en appliquant 4 méthodes d'estimation et un second volet pour l'analyse statistique concernant la place de chacun des paramètres dans les diverses méthodes et la variabilité de l'estimation de la vulnérabilité d'une méthode à l'autre. Les méthodes d'estimation retenues sont: la méthode DRASTIC (7 paramètres), la méthode GOD (3 paramètres), la méthode Minnesota (utilisant 4 paramètres sur 3 niveaux) et la méthode EVARISK pour laquelle la plupart des variables font partie intégrante du modèle. Le choix des méthodes a été basé sur les différents types de méthodes (cotation numérique, analytique, cartographique) disponibles dans la littérature et sur l'information disponible, en rapport avec l'application de la méthode et les données utiles à sa réalisation. L'incorporation des résultats dans des systèmes d'information géographique (SIG tels que Mapinfo, IDRISI, ArcInfo) permet de structurer et faciliter l'accès et l'intégration de l'information. L'application de la comparaison de ces méthodes a été effectué au niveau des aquifères granulaires du piémont laurentien. Ce secteur a été sélectionné pour sa diversité tant pour la présence d'aquifères représentatifs de la rive nord du Saint-Laurent, que pour la diversité au niveau de l'utilisation des sols et de la géologie. L'application de ces 4 méthodes permet de voir que les résultats obtenus pour les méthodes DRASTIC, Minnesota et GOD sont fortement influencées par la nature des formations superficielles et diffèrent d'avec la carte EVARISK, basée sur les caractéristiques pédologiques du terrain. Il est à noter que l'estimation de la vulnérabilité intrinsèque est une notion relative, c'est-à-dire que les valeurs obtenues pour chaque méthode sont parfois subjectives et interprétables méthode par méthode. L'étude statistique de surface réalisée en comparant les méthodes deux à deux, permet de mettre en relation la variation spatiale de l'indice de vulnérabilité d'une méthode à l'autre sans tenir compte de la valeur de cet indice. On a pu remarquer que la superposition des méthodes DRASTIC et Minnesota met en évidence une bonne adéquation dans l'estimation de la vulnérabilité de la MRC de Portneuf. Les tests géostatistiques mettent en évidence l'importance des paramètres pour chaque méthode et l'adéquation des méthodes par rapport à la méthode DRASTIC.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Martel, Richard
Co-directeurs de mémoire/thèse: Michaud, Yves; Therrien, René
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: statistiques; SIG; aquifères; piémont laurentien
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 26 nov. 2012 19:46
Dernière modification: 25 nov. 2015 14:48
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/326

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice