Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude du rôle de la Synaptotagmine V au cours de la phagocytose et de la maturation du phagosome

Vinet, Adrien F. (2009). Étude du rôle de la Synaptotagmine V au cours de la phagocytose et de la maturation du phagosome Thèse. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Doctorat en virologie et immunologie, 313 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

De par leur rôle central au sein de l'immunité innée et leur participation à l'immunité acquise, l'étude des fonctions du macrophage est cruciale afin de pouvoir comprendre et contrôler l'invasion de l'organisme par de nombreux microorganismes pathogènes. Parmi les effecteurs de 1'activité microbicide mis en jeu par les macrophages pour éliminer les microorganismes, la phagocytose tient un rôle prépondérant en éliminant les microbes et en permettant le développement de l'immunité adaptative via la présentation antigénique. L'identification et la régulation des molécules impliquées dans ce processus d'internalisation ne sont que partiellement connues. Les résultats obtenus au cours de ces travaux nous ont conduit à l'identification d'un nouvel acteur de la phagocytose, la Synaptotagmine V (Syt V), qui contrôle le processus phagocytique à deux niveaux : lors de la formation du phagosome puis lors de sa maturation. Ainsi, ces travaux ont permis de proposer un rôle de la Syt V dans l'apport membranaire nécessaire à la formation du phagosome, ainsi qu'un mécanisme de régulation du recrutement de la pompe à proton V-ATPase et de la protéase cathepsine D au phagosome dépendant de la Syt V. Dans une seconde partie, nous avons mis en relation le caractère régulateur de la Syt V pour la biogénèse du phagolysosome, avec l'altération de cette biogénèse par le promastigote du parasite Leishmania donovani. Nous avons alors pu observer que le LPG de Leishmania donovani empêchait l'acidification du phagosome et cela en inhibant le recrutement de la Syt V à la membrane du phagosome. Enfin nos résultats proposent une explication à 1'observation de plusieurs études, démontrant que les promastigotes WT de L. donovani sont moins phagocytés que les mutants déficients pour le LPG. Nos résultats suggèrent que l'effet inhibiteur du LPG sur le recrutement de la Syt V est très précoce et qu'il pourrait ainsi empêcher l'apport membranaire dépendant de la Syt V lors de la phagocytose de particule de grandes tailles.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Descoteaux, Albert
Mots-clés libres: phagolysosome ; leishmania
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 11 févr. 2013 19:12
Dernière modification: 16 nov. 2015 21:48
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/311

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice