Dépôt numérique
RECHERCHER

Gentrification et centralité urbaine : modes d'habiter et rapports au quartier des résidants d'un secteur ancien réinvesti au centre-ville de Montréal.

Ponce-Alvarez, Hector (2003). Gentrification et centralité urbaine : modes d'habiter et rapports au quartier des résidants d'un secteur ancien réinvesti au centre-ville de Montréal. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 150 p.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

La gentrification correspond à l'arrivée progressive, dans des quartiers centraux des villes, de certains segments des nouvelles classes moyennes employées dans les services du tertiaire avancé, provoquant ainsi la rénovation du bâti et l'implantation de nouveaux services. Ces nouvelles classes moyennes sont porteuses de nouveaux styles de vie et de consommation urbaine et possèdent une organisation familiale différente de celles qui préfèrent la banlieue résidentielle. Toutefois, la majorité des travaux sur la gentrification et particulièrement sur les styles de vie ne portent pas sur le centre-ville en tant que quartier résidentiel. Afin de mieux comprendre le vécu de la centralité urbaine au coeur d'une grande ville du tertiaire avancé, nous avons réalisé une recherche sur l'évolution de la gentrification, sur les manières d'habiter et les pratiques sociales des gentrifieurs aisés résidant au centre-ville de Montréal. En nous servant des données de David Ley, nous avons, dans un premier temps, examiné l'évolution du statut social du centre-ville à l'échelle des secteurs de recensement. Ensuite, nous avons effectué une analyse des évolutions survenues entre 1986 et 1996, à partir de notre propre méthode. Celle-ci différant quelque peu de celle de Ley, nous avons tenté d'apporter certaines précisions aux variables utilisées dans le calcul de l'indice de gentrification de Ley. Subséquemment, à partir d'une analyse à micro-échelle, nous avons ciblé un secteur de dénombrement à statut social élevé en 1996 et l'avons situé à l'intérieur d'un secteur de recensement qui présentait des signes évidents de gentrification. Ici, dans un ensemble résidentiel à caractère patrimonial, nous avons effectué une recherche qualitative auprès d'informateurs-clés et de 10 résidants ayant un profil de «gentrifieur» . Cette démarche nous a permis de mieux saisir leurs caractéristiques et leurs styles de vie à l'égard de la centralité. Ils y accordent une grande importance, autant au plan symbolique (distinction , équipements culturels de haut niveau, .... )qu'au plan fonctionnel (accessibilité aux emplois). L'analyse qualitative nous confirme que le portrait du gentrifieur n'est pas univoque. Au contraire, les gentrifieurs du centre-ville possèdent des profils socio-économiques et sociodémographiques assez variés. Toutefois ces derniers jouissent tous d'un fort capital économique et culturel. L'une des découvertes les plus intéressantes de notre recherche est que certains ménages optent d'élever leurs enfants au centre-ville, afin de les faire profiter des établissements éducatifs publics spécialisés et des équipements urbains de haut niveau. La recherche fait également ressortir l'importance d'un accès à la verdure, tant pour les habitués des quartiers urbains que pour les ex-banlieusards. Par ailleurs, pour ces nouveaux habitants leur quartier possède des limites étendues. Ils se déplacent fréquemment et aisément en dehors du périmètre immédiat de leur habitat. Par contre, nous avons constaté une quasi-absence de sociabilité du voisinage. Ils montrent une tolérance face à la diversité sociale et les inconvénients qui accompagnent le fait de vivre au centre-ville; ceci semble faire partie de l'image qu'ils ont de soi. Enfin, la stabilité résidentielle est désirée et constitue un point d'appui à leurs styles de vie.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Rose, Damaris
Co-directeurs de mémoire/thèse: Frohn, Winnie
Mots-clés libres: Centralité; centre; centre-ville; gentrifiction; mode; habitat; habiter; quartier ancien; Montréal; pratique; rénovation résidentielle; social; urbain; ville.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 11 déc. 2014 20:22
Dernière modification: 17 juill. 2015 18:26
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/31

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice