Dépôt numérique
RECHERCHER

"On investit et on s'investit" : analyse des ressources mobilisées dans la propriété résidentielle chez un groupe de ménages de la région de Montréal.

Barakatt, Guylaine (1998). "On investit et on s'investit" : analyse des ressources mobilisées dans la propriété résidentielle chez un groupe de ménages de la région de Montréal. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en études urbaines, 439 p.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Une majorité de ménages est propriétaire de son logement dans plusieurs pays, dont le Canada, et on sait encore peu de choses de leur expérience de la propriété. Notre recherche comporte pour objectifs généraux de mettre au jour, à l'aide d'une enquête-terrain à Montréal, la diversité des ressources mobilisées par les ménages dans la propriété résidentielle durant un cycle complet d'occupation en termes d'investissement budgétaire, financier et humain (autofourniture, entraide familiale/amicale). Par là, nous révélons la dimension cachée de plusieurs aspects de l'effort consenti au logement dissimulant le comportement de consommation résidentielle des ménages et l'ancrage d'une culture de la propriété. L'analyse ouverte sur plusieurs dimensions de l'effort consacré au logement inscrit celui-ci comme un phénomène social. Les propriétaires consacrent une partie importante de leur temps et de leur argent à la propriété résidentielle durant une expérience d'occupation. Qu'ils soient premiers acheteurs ou acheteurs expérimentés, les ménages n'hésitent pas à investir et à s'investir dans le logement qui leur appartient. De plus, ils sont souvent secondés de leur famille et/ou de leurs amis dans l'exécution de leur projet. Cette maximisation de l'effort dans le logement, légitimé par les propriétaires eux-mêmes mais aussi par leurs proches, nous amène à réaliser les limites du taux d'effort (dans le sens traditionnel) en tant que valeur descriptive de l'effort consenti au logement. Les diverses dimensions des ressources investies par les ménages dans la propriété (monétaire, en nature, entraide, etc.) convergent vers une valorisation du statut de propriétaire, variable selon la localisation (et incidemment, selon la typologie du logement).

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Hamel, Pierre J.
Mots-clés libres: Propriété résidentielle; accession; propriétaire; effort; mobilisation; ressource; investissement; budget; argent; temps; entraide; valorisation; ménage; région; Montréal.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 22 déc. 2014 20:37
Dernière modification: 10 nov. 2015 15:26
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/3

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice