Dépôt numérique
RECHERCHER

Régulation de l'expression et analyse fonctionnelle de Ly49B, un récepteur de type NK, sur des macrophages activés

Rouxel, Ronan (2007). Régulation de l'expression et analyse fonctionnelle de Ly49B, un récepteur de type NK, sur des macrophages activés Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 139 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Chez la souris, l'activité fonctionnelle des cellules NK et NKT est régulée par un équilibre de signaux provenant de récepteurs activateurs et inhibiteurs. Plusieurs de ces récepteurs appartiennent à la tàmille Ly49, des protéines transmembranaires de type 11, majoritairement inhibitrices, et apparentées aux lectines de type C. Dans cette famille, le récepteur Ly49B se distingue singulièrement. D'une part, le gène codant pour ce récepteur est très éloigné (750 kb) des autres membres de sa famille, tous regroupés au sein du complexe des gènes NK dans une région dont la taille varie de 300 à 600 kb selon les souches de souris. D'autre part, au plan structural, le récepteur Ly49B est celui qui présente la plus faible homologie (-70%) avec les autres récepteurs Ly49. La majorité des différences se situent dans la portion extracellulaire du récepteur, surtout dans le domaine de reconnaissance des sucres (le CRD), site principal de liaison de ces récepteurs à leurs ligands qui sont principalement des molécules de classe 1 du complexe majeur d'histocompatibilité. Le récepteur Ly49B possède en outre une extension peptidique distinctive d'une vingtaine d'acides aminés à son extrémité C-terminale. Suite à la production d'un anticorps monoclonal spécifique au récepteur Ly49B, notre laboratoire a pu élucider certaines caractéristiques de ce récepteur. Ainsi, le récepteur Ly49B n'est pas exprimé constitutivement par les cellules NK et NKT. Par ailleurs, il est exprimé sur des cellules de la lignée myéloïde (macrophages et polynucléaires neutrophiles). L'expression du récepteur Ly49B sur les macrophages est modulable suite à leur activation via différents récepteurs. Enfin, le potentiel inhibiteur du récepteur Ly49B, suggéré par la présence d'une séquence ITIM (lmmunoreceptor tyrosine-based inhibitory motif) dans son domaine cytoplasmique, a été confirmé par la démonstration que le récepteur phosphorylé était capable de recruter la phosphatase intracellulaire SHP-1. La distribution cellulaire particulière du récepteur Ly49B, le caractère inductible de son expression ainsi que sa capacité à recruter une phosphatase intracellulaire, suggèrent qu'il puisse exercer un rôle régulateur dans les macrophages activés. Les expérimentations exposées dans ce mémoire avaient pour objectifs de mieux cerner les conditions qui prévalent à la modulation de l'expression du récepteur Ly49B, d'évaluer son potentiel inhibiteur dans un contexte de co-engagement avec un récepteur d'activation et de comparer sa localisation intracellulaire dans les cellules activées et non activées. En utilisant comme modèle les macrophages de la lignée RA W264.7, nous avons d'abord évalué les effets dose-réponse de I'IFN-y, du LPS et du Poly(I:C) sur l'expression du récepteur Ly49B. Nous avons ainsi pu observer que les doses seuil de modulation de même que les valeurs d'expression maximale du récepteur variaient pour chaque type d'activation. Nous avons également étudié la modulation de 1 'expression du récepteur Ly49B suite à l'activation des macrophages via d'autres TLRs ou par des cytokines pro- ou anti-inflammatoires. Dans le cas de l'activation via TLR3 et TLR4, nous avons établi le rôle intennédiaire que joue I'IFN-B dans l'augmentation de 1 'expression du récepteur Ly49B. Enfin, nous avons détenniné que différents inducteurs pouvaient avoir des effets synergiques ou antagonistes sur la modulation de l'expression du récepteur Ly49B à la surface des macrophages. Pour évaluer le potentiel inhibiteur du récepteur Ly49B, nous avons mis en place un modèle de co-engagement du récepteur Ly49B et d'un récepteur activateur avec des anticorps immobilisés. L'engagement du récepteur Ly49B dans ces conditions n'a pas eu d'effet sur la production d'oxyde nitrique attribuable à l'engagement de CD40. L'engagement du récepteur Ly49B par des anticorps immobilisés n'entraîne pas non plus de modifications dans la structure du cytosquelette des macrophages activés ou non activés. Nous avons finalement étudié la localisation du récepteur Ly49B dans les macrophages activés et non activés afin de détenniner si sa distribution pouvait ou non être prédictive d'une implication dans une fonction. L'expression accrue du récepteur Ly49B dans les cellules activées est vraisemblablement attribuable à une synthèse de nova de la protéine et la distribution diffuse du récepteur dans toute la cellule ne fournit aucune indication particulière qui puisse aider à l'identification de la ou des fonctions dont il pourrait assurer la régulation. Les études réalisées durant cette maîtrise ont permis d'appréhender la finesse de la régulation de l'expression du récepteur Ly49B, un phénomène non documenté pour les autres récepteurs Ly49. Les données colligées supportent l'hypothèse que le récepteur Ly49B contribue à la régulation du macrophage en situation d'inflammation.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lemieux, Suzanne
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lamarre, Alain
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: proteine ; transmembranaire ; macrophage
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 26 sept. 2013 13:36
Dernière modification: 14 déc. 2015 16:08
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/281

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice