Dépôt numérique
RECHERCHER

Diagnostic participatif de la pauvreté d'une région rurale marginalisée du Mexique : détermination par la population du municipio de Zautla des causes de la pauvreté et des solutions pour l'éradiquer.

Perreault, Caroline-Anne (2005). Diagnostic participatif de la pauvreté d'une région rurale marginalisée du Mexique : détermination par la population du municipio de Zautla des causes de la pauvreté et des solutions pour l'éradiquer. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 164 p.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

L'objectif principal de cette recherche est de formuler un diagnostic de la pauvreté vécue par la population d'un municipio marginalisé du Mexique et ce, à l'aide de l'approche participative. Ce diagnostic vise à fournir de l'information qualitative aux acteurs locaux qui désirent élaborer des indicateurs de suivi de la pauvreté du municipio de Zautla, dans la Sierra Norte de Puebla. Il pourra aussi servir à prioriser les actions à entreprendre pour lutter contre la pauvreté. Pour formuler ce diagnostic, nous avons conduit des entrevues avec des informateurs-clés du municipio et nous avons dirigé des groupes de discussion avec les habitants de cette région. Définie comme un état de précarité engendré par les mécanismes d'accès aux capitaux (ressources dont un individu peut disposer pour améliorer ses conditions de vie), la pauvreté a été diagnostiquée sous l'angle de l'accessibilité et de la qualité des capitaux naturel, productif, social, culturel, politique et humain. Dans son ensemble, la pauvreté qui sévit dans le municipio s'explique par le cumul d'un mauvais accès aux différents capitaux. Nous avons constaté que la population est incapable de sécuriser ses modes de vie en tirant profit du peu de capitaux naturel et productif de la région (par exemple rareté des terres agricoles, environnement dégradé, équipement agricole vétuste, infrastructures de transport déficitaires) : cette situation conjuguée à de mauvaises conditions climatiques, conduisent notamment à une faible productivité agricole. De plus, la population est incapable, en raison du faible niveau de capital politique dont elle dispose, d'orienter les programmes d'aide existants ou d'exiger, auprès des différents niveaux de l'État, des interventions spécifiques pour aider les plus pauvres. La corruption des classes dirigeantes, la rivalité entre les organismes pourvoyeurs d'aide et les conflits intra-communautaires empêchent la population de la région de se mobiliser, donc de constituer un capital politique suffisant pour revendiquer avec succès des interventions qui viendraient améliorer ses conditions de vie. Malgré la présence d'un réseau d'entraide au sein des communautés, il est également difficile pour la population de mobiliser les capitaux social et culturel autant à cause des problèmes sociaux (alcoolisme, inceste, violence conjugale, conflits familiaux) que de l'absence de liens sociaux de qualité avec des acteurs extérieurs à la région qui pourraient contribuer à son développement. De plus, le municipio compte une forte population autochtone (nahua) qui est marginalisée. Confrontée à l'exclusion sociale et ethnique, la population du municipio est maintenue à l'écart des réseaux sociaux qui pourraient l'aider à se sortir de sa pauvreté. Les solutions que la population envisage reposent entre autres sur l'acquisition d'un fort capital humain, par le biais de l'éducation et d'une saine alimentation. Selon nos informateurs, grâce à un fort capital humain, la population serait en mesure de se prendre en charge et de s'organiser, voire de s'autonomiser et ainsi, pouvoir trouver des stratégies pour compenser les déficits en capitaux ou encore de les développer. Plusieurs éléments-clés de la pauvreté vécue sont ressortis de ce diagnostic participatif : nos informateurs ne perçoivent pas seulement leur pauvreté comme une insuffisance de revenus mais surtout, comme un sentiment d'impuissance et de vulnérabilité en raison des diverses formes de privations qu'ils subissent (privation de droits, privation des liens sociaux de qualité, privation de ressources économiques, privation d'information).

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Séguin, Anne-Marie
Mots-clés libres: Pauvreté; capital; cause; solution; participation; population; citoyen; municipalité; localité; région; rural; indicateur; bien-être; qualité; condition socio-économique; vie; Mexique; Zautla.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 11 déc. 2014 17:01
Dernière modification: 17 juill. 2015 15:45
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/28

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice