Dépôt numérique
RECHERCHER

La responsabilité de l'État québécois en matière de jeu pathologique : la gestion des appareils de loterie vidéo.

Bélanger, Yves; Boisvert, Yves; Papineau, Élizabeth; Vétéré, Harold (2003). La responsabilité de l'État québécois en matière de jeu pathologique : la gestion des appareils de loterie vidéo. INRS-Urbanisation, culture et société, Montréal.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

De nombreux débats sur la commercialisation des jeux de hasard et d’argent et sur leurs effets sur la population québécoise ont eu lieu ces dernières années1. En tant que grand « maître » de la commercialisation du jeu sur son territoire, le Gouvernement doit amener l’ensemble des acteurs influents de l’industrie du jeu à s’interroger davantage sur le souci éthique nécessairement lié à la gestion de l’offre du jeu. Ces nouvelles préoccupations éthiques obligent dorénavant le développement de stratégies de commercialisation qui tiennent compte d’impératifs préventifs. C’est dans cette optique que le Laboratoire d’éthique publique (LEP) a entrepris d’enquêter sur certains aspects de la commercialisation des jeux de hasard et d’argent, et plus particulièrement sur les appareils de loterie vidéo (ALV).Par le biais de cette enquête, nous visons donc à documenter certains aspects de ce que pourrait être une position éthique responsable envers le commerce et la consommation du jeu dans la société québécoise à partir de trois dossiers très précis. Guidés par trois grands indicateurs de l’éthique publique, soit la plus-value sociale (pouvons-nous démontrer que cette activité fournit une contribution sociale non négligeable?), la responsabilité sociale (pouvons-nous démontrer que des acteurs publics ou sociaux sont responsables de cette activité et qu’ils travaillent dans une logique de précaution3 afin d’en minimiser les impacts négatifs?) et l’acceptabilité sociale (pouvons-nous démontrer que cette activité publique est considérée comme légitime et que sa gestion reçoit l’approbation et le soutien de la population?), nous avons entrepris notre étude dans une perspective pluridisciplinaire et préventive. Ces trois indicateurs ont été développés par notre laboratoire de recherche afin de fournir des pistes de travail qui permettent de mieux gérer en amont les problématiques qui interpellent les décideurs plutôt que d’intervenir en aval dans une perpétuelle logique de gestion des crises. Ainsi, notre Laboratoire de recherche en éthique publique fait toujours ses analyses dans une logique d’éthique préventive. Les trois dossiers examinés sont les suivants : la centralisation ou la décentralisation du parc des ALV sur le territoire québécois; le confinement ou l’exposition des ALV dans les lieux où ils sont disponibles; et finalement, l’accessibilités des guichets automatiques sur les aires de jeu.

Type de document:
Mots-clés libres: Jeu pathologique; responsabilité; état; province; Québec; appareil; loterie vidéo; centralisation; économie; visibilité; paiement; guichet automatique.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 28 juill. 2015 18:03
Dernière modification: 28 juill. 2015 18:03
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2722

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice