Dépôt numérique
RECHERCHER

Analyse de la gestion d'un service public dans un contexte transitoire : conflits et enjeux des services d'eau potable en Tunisie en 2012.

Arsenault Morin, Laurence (2014). Analyse de la gestion d'un service public dans un contexte transitoire : conflits et enjeux des services d'eau potable en Tunisie en 2012. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 158 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La phase transitoire que connaît la Tunisie depuis janvier 2011 a été témoin de l’éclatement d’exigences et d’insatisfactions de toutes sortes, qu’elles soient liées aux pratiques de l’ancien gouvernement ou à l’exclusion de larges segments de la population du système de production économique. La question des services d’eau potable est fermement ancrée dans les revendications et débats publics de la Tunisie post-révolution. Notre recherche a comme principal objectif d'identifier les enjeux du secteur de l'eau potable en Tunisie transitoire. Cette période a jusqu'à maintenant été très houleuse pour les opérateurs ainsi que pour les usagers des services d'eau potable, notamment en raison des nombreux conflits survenus au sein du service. Dans le but de mettre en lumière la problématique multidimensionnelle que pose sa gestion, nous avons effectué l'étude de la conflictualité de ce service public. Bien que cette méthode soit exploratoire, elle se justifie par son approche socio-spatiale qui intègre la dimension des transformations sociales. Nos données proviennent d'un travail de terrain de six mois effectué en 2012 à Tunis, que nous avons complété avec une revue des médias sur le thème des conflits des services d'eau potable survenus pendant l'année 2012 sur l'étendue du territoire tunisien. Nous avons ainsi recueillis 304 articles qui ont permis de répertorier 38 conflits, que nous avons ensuite documentés avec les données de terrain. Nos résultats suggèrent que la conflictualité au sein du service s’exprime comme un symptôme de la répartition inégale de la ressource, physique autant que planifiée. Aussi, les limites structurelles du secteur semblent être enracinées dans une configuration institutionnelle problématique et dans un financement endogène limité, qui découlent de décisions politiques figées depuis une période prolongée. Enfin, la redéfinition du pacte social qui s'opère actuellement en Tunisie exacerbe les difficultés historiques du système de gestion de l'eau potable ===== The trial-and-error path that defines social, economic and political life Tunisia since its revolution in January 2011 brought about many fundamental changes and debates in a large array of sectors. Water sector is one of them. Facing a multidimensional issue that translates technical and political decisions into social outcomes, we adapted to our case study a new approach called “conflictuality analysis”. This emerging approach in the area of social sciences links the dynamic of conflicts to their spatial dimension. While a conflict per se implies sociospatial interactions, conflictuality addresses length, repetition and location of every conflict and assesses the joint implications of those components. Namely, it puts forward the role of users while considering their interaction with public authorities, their water service operator, or other private or public bodies. Therefore, our research question attempts to shed light on how geographical, social, political and institutional components of Tunisian water system could be bearer of conflictual activity in water services. Our research aims to identify explicative components of conflict in the domain of public water service. To do so, we have built a database made of 304 articles in French retrieved from Tunisian dailies online. All these articles describe or mention an issue related to water service in Tunisia that occurred between January 1st and December 31, in 2012. Data collection resulted in 38 conflicts with a duration varying from 1 to 183 days. Our results first showed that some technical problems occur repeatedly in specific governorates, while they never, or very rarely, take place in some other. Second, territorial disparities in water service do exist: despite the fact that they recently emerged in public debates, the critical situations in water services seem a recurrent problem in the water system record of those governorates located in the inner part of the country. Moreover, some guiding principles that were elaborated at the time of the Tunisian independence still appear as main guidelines for water sector development, in spite of the inconsistencies they may carry nowadays. The current work uses an exploratory approach to understand the actual dynamics among actors in water services in a country facing challenges of development and transition at every level.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Hamel, Pierre J.
Informations complémentaires: Mémoire par articles
Mots-clés libres: Eau potable; gestion des services publics; services publics urbains; activité conflictuelle; Tunisie; période transitoire; monde arabe ===== Water services; water deficit; water conflicts; water supply; water resources; Tunisia.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 08 avr. 2015 19:43
Dernière modification: 17 juill. 2015 15:32
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2643

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice