Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation de l’apport des images MODIS désagrégées à 250m de résolution spatiale pour la cartographie de l’étendue du couvert nival dans l’Est du Canada à l’aide de l’algorithme SNOWMAP.

Touati, Chaima (2014). Évaluation de l’apport des images MODIS désagrégées à 250m de résolution spatiale pour la cartographie de l’étendue du couvert nival dans l’Est du Canada à l’aide de l’algorithme SNOWMAP. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 116 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

Penadant l’hiver, le couvert nival couvre plus que 40% de la surface de l’hémisphère nord. Il présente un élément clé pour le cycle hydrologique du Québec et influence chimiquement, biologiquement et géologiquement le sol. Par conséquent, une bonne connaissance du couvert nival sera utile pour plusieurs besoins scientifiques. Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) fournit des produits journaliers du couvert nival à 500 m de résolution spatiale. Il s’agit du produit MOD10A1. SNOWMAP l’algorithme original qui le génère a été amélioré de façon continue depuis son développement en 1989 jusqu’à maintenant. En 2006, le Centre Canadien de Télédétection (CCT) a développé un nouvel algorithme permettant de désagréger les images MODIS de 500 m de résolution à 250 m. En s’inspirant de cet algorithme, ce présent projet tend à cartographier la neige sur l’Est du Canada (Québec et les provinces maritimes). L’objectif principal est d’appliquer l’algorithme SNOWMAP sur des images MODIS désagrégées à 250 m (SNOWMAP-250 m). Par la suite, des matrices d’erreur comparant les cartes du couvert nival issues de produit MODIS du couvert nival: MOD10A1 et celles de la nouvelle application de l’algorithme SNOWMAP-250 m sont développées. Ces matrices ont démontré une meilleure performance pour la nouvelle application de l’algorithme avec une précision plus élevée en milieu ouvert qu’en milieu fermé et en hiver qu’au printemps. En fait, en milieu ouvert ou de transition, l’algorithme a détecté la neige avec succès à partir d’une saturation en neige au niveau de pixel inférieur à 60% alors qu’en milieu fermé la bonne décision est prise à partir d’un degré de saturation supérieur à 65% et atteint même 95% pour une végétation très dense.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Chokmani, Karem
Mots-clés libres: couvert nival; neige; algorithme de cartographie; MODIS; SNOWMAP; Est du Canada; désagrégation spatiale
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 17 mars 2015 20:28
Dernière modification: 17 mars 2016 15:48
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2621

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice