Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation de l'expression des déiodinases comme biomarqueurs moléculaires d'une modulation des hormones thyroïdiennes chez le doré jaune (sander vitreus)

Picard-Aitken, M. (2006). Évaluation de l'expression des déiodinases comme biomarqueurs moléculaires d'une modulation des hormones thyroïdiennes chez le doré jaune (sander vitreus) Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 124 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Des délais de 3-4 ans ont été observés dans la maturation sexuelle des dorés jaunes femelles (Sander vitreus) exposées à des modulateurs endocriniens (ME) dans la Rivière des Outaouais. En raison du rôle que jouent les hormones thyroïdiennes (HT) dans 1'initiation de la maturation ovarienne des poissons, un dérèglement des HT était alors suggéré. Le doré jaune est un grand prédateur, et représente ainsi un nouveau modèle d'étude des HT chez les poissons. Les objectifs de cette étude étaient de déterminer si les taux d'HT étaient modulés chez les dorés jaunes immatures exposés aux ME dans la Rivière des Outaouais, et de développer un nouveau biomarqueur moléculaire, en clonant et en mesurant l'expression hépatique des déiodinases. Deux déiodinases, les types 1 et II (Dl, D2) convertissent la pro-hormone thyroxine (T4) en hormone active triiodothyronine (T3), tandis que la déiodinase de type III (03) inactive ces deux hormones. Les dorés jaunes immatures ont été capturés à Rivière Blanche, situé en aval des émissaires des effluents municipaux d'Ottawa et de Gatineau, et à Plaisance, en aval des effluents d'usines de pâtes et papier, ainsi qu'à un site de référence (Deep River). Le taux plasmatique de T4 était plus du double chez les dorés jaunes de Plaisance, tandis que les taux de T3 étaient plus élevés d'un facteur de 1,5 aux deux sites en aval, comparativement à ceux de Deep River. De plus, le ratio molaire de T3:T4 était diminué de 50% chez les individus pêchés à Plaisance. Les trois déiodinases ont ensuite été clonées et localisées dans les tissus du doré jaune, et leur expression a été évaluée dans le foie des individus de la Rivière des Outaouais. La seule différence observée fut à Rivière Blanche, où le taux hépatique d'ARNm de 02 chez le doré jaune était plus élevé que celui des poissons des autres sites. Les résultats de ce nouveau biomarqueur moléculaire diffèrent de ce qui serait attendu selon le mode de régulation des déiodinases par la T3 présenté dans la littérature, et suggèrent que d'autres paramètres doivent être évalués afin de cibler l'effet des ME dans l'environnement sur la cascade des HT des poissons. Par contre, le site de Plaisance se démarque au niveau de la modulation des HT, ce qui suggère que les effluents des usines de pâtes et papier pourraient être responsables de cet effet, et contribuer au retard dans la maturation sexuelle des femelles. Ces travaux mettent en exergue l'intérêt d'étudier le système thyroïdien du doré jaune en tant que modèle de grand prédateur, et présentent les déiodinases comme nouvel outil d'étude chez cette espèce.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Cyr, Daniel G.
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: recepteur ; interleukine ; phagocytose ; apoptose ; neutrophile ; cytokine
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 27 sept. 2013 14:59
Dernière modification: 11 janv. 2017 19:00
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/262

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice