Dépôt numérique
RECHERCHER

Développement d'un procédé à deux phases liquides permettant l'extraction, la concentration et la biodégradation de modulateurs endocriniens

Ouellette, Julianne (2011). Développement d'un procédé à deux phases liquides permettant l'extraction, la concentration et la biodégradation de modulateurs endocriniens Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en microbiologie appliquée, 116 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Le principal objectif de ce projet est de vérifier la possibilité d'employer un système à deux phases immiscibles pour permettre la biodégradation de certains modulateurs endocriniens. Les xénobiotiques ciblés au cours de cette étude, ont été les composés d'origine naturelle et synthétique présents en plus grandes concentrations dans les eaux usées et ceux reconnus comme possédant les potentiels estrogéniques les plus importants c'est-à-dire: l'estrone (El), l'estradiot (E2), l'estriol (E3) le bisphénol A (BPA) et le 4-n-nonylphénol (NP). Une méthode analytique comprenant la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (CG-SM), en association avec deux méthodes d'extraction ont permis d'extraire et d'analyser les six composés à l'étude compris dans les deux phases du système. Des tests préliminaires ont été menés sur l'huile de silicone et l'Hytrel afin d'évaluer laquelle de ces deux phases immiscibles convient le mieux aux modulateurs endocriniens testés. L'évaluation de la solubilité maximale, de la capacité de relargage ainsi que du coefficient de partition des composés dans les phases hydrophobes testées ont démontré que les modulateurs à l'étude présentent une variation de leur propriété physico-chimique trop importante pour l'utilisation d'une phase hydrophobe universelle. Le modèle de système biphasique employant les deux phases hydrophobes à l'étude a également été utilisé afin d'enrichir six différents consortiums bactériens exposés à 40 ou à 100 mg/L de chacun des modulateurs endocriniens, selon la nature du composé et de la phase hydrophobe employée. L'évaluation du rendement de biodégradation des modulateurs endocriniens généré par les six consortiums bactériens enrichis démontre que certains d'entre eux abritent des microorganismes capables de dégrader le bisphénol A ainsi que l'estriol sans toutefois induire une minéralisation complète. L'évaluation du potentiel de biodégradation des composés démontre également une transformation de 1'estradiot en estrone par l'intermédiaire de certains enrichissements. Une étude préliminaire de la composition microbienne d'un de ces enrichissements a permis d'isoler sept souches associées à cinq genres différents et capables de dégrader les estrogènes naturels.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Villemur, Richard
Mots-clés libres: estrogene ; estraiol ; estrone ; estriol ; ethynylestradiol ; nonylphenol ; bisphenol a
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 10 nov. 2015 14:45
Dernière modification: 10 nov. 2015 14:45
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/257

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice