Dépôt numérique
RECHERCHER

Mise à l'échelle de la production du biopesticide Bacillus thuringiensis var. kurstaki avec comme substrat des eaux usées d'amidon.

Ndao, Adama (2014). Mise à l'échelle de la production du biopesticide Bacillus thuringiensis var. kurstaki avec comme substrat des eaux usées d'amidon. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 98 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La protection des forêts et des cultures contre les insectes ravageurs a entrainé l'utilisation abusive de pesticides chimiques, qui se sont avérés néfastes pour la santé (des humains et des animaux), l'environnement et souvent inefficaces dans la lutte contre les insectes. À cet effet, l'utilisation des biopesticides est de plus en plus recommandée grâce à son efficacité et à l'absence d'impacts négatifs sur l'environnement. Le Bacillus thuringiensis var. kurstaki HD-1 représente le biopesticide le plus utilisé et le plus efficace dans la lutte contre la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE). Afin de garder cette dynamique, il est important de tenir en compte les coûts de production et d'apporter une valeur ajoutée au biopesticide. L'utilisation des eaux usées d'industrie d'amidon, en tant que substrat pour le Btk, permet de relever les défis, économique et environnemental. L'objectif de ce travail consiste, dans un premier lieu, à produire de la biomasse de Btk dans des fermenteurs de 15L, 150L et 2000L en utilisant, comme substrat nutritif, des eaux usées d'amidon. Il faudra par la suite s'assurer de la reproductibilité des résultats de fermentation obtenus, sur les fermenteurs de 15L, 150L et 2000L. L'évaluation des problèmes rencontrés sur les bioréacteurs de 150L et de 2000L, et les solutions apportées, seront décrites par la suite. La production du biopesticide Bioval (Bacillus thuringiensis var. Kurstaki HD-1) est soumise à plusieurs paramètres de contrôle tels que le contrôle du pH (7 ± 0,1), la température (30 ± 1°C), l'oxygène dissous (≥ 30 ± 1%), le coefficient de transfert d'oxygène (KLa) et la composition du milieu de culture. Les résultats obtenus après la mise à l'échelle et la résolution des problèmes de contamination sont en termes de KLa , plus importants pour le 2000L, cellules (0,409.1 09± 0,04 UFC/ml pour le 15L, 0,513.109 ± 0,05 UFC/ml pour le 150 Let 0,715.109± 0,07 UFC/ml pour le 2000 L), spores (0,319.109 ± 0,03 UFC/ml pour le 15L, 0,409.109 ± 0,04 UFC/ml pour le 150 L et 0,705.109 ± 0,07 UFC/ml pour le 2000 L), delta endotoxines (333 ± 33 µg/ml pour le 15L, 369 ± 37 µ/ml pour le 150 L et 381,72 ± 38 µg/ml pour le 2000 L) et entomotoxiques (20219 ± 2099 UI/µL pour le 15L, 24115 UI/µL pour le 150 L et 22444 UI/µL pour le 2000 L). Ces résultats du biopesticide Bioval, (biopesticide Btk produit avec les EUA) sont intéressants comparés au Foray 76 B (biopesticide standard utilisé sur le marché comme référence). En conclusion, les résultats observés sont dans l'ensemble excellents pour le fermenteur de 2000L en termes de KLa, spores, de cellules, de delta endotoxine et de potentiel entomotoxique.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Tyagi, Rajeshwar Dayal
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: eaux usées d'amidon; Bacillus thuringiensis; mise à l'échelle; fermentation; formulation; entomotoxicité; Deltaendotoxine; Bioval
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 29 sept. 2014 21:12
Dernière modification: 25 nov. 2015 14:57
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2413

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice