Dépôt numérique
RECHERCHER

Projet scientifique et humanitaire sur la qualité de l’eau potable et des poissons de deux communautés agricoles nicaraguayennes: analyses et recommandations.

Ouellet, Valérie; Crémazy, Anne; Ponton, Dominic; Thériault, Amélie; Mocq, Julien; Plourde, Michel; Rosabal-Rodriguez, Maikel; Roberge, Sophie; Sánchez-Marin, Paula (2011). Projet scientifique et humanitaire sur la qualité de l’eau potable et des poissons de deux communautés agricoles nicaraguayennes: analyses et recommandations. Documents scientifiques et techniques (I290). INRS, Centre Eau, Terre et Environnement, Québec.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

Le Nicaragua est le deuxième pays le plus pauvre des Amériques, incluant les Antilles. Malgré ses immenses ressources en eaux naturelles, plus de 1 300 000 nicaraguayens n’ont aujourd’hui toujours pas accès à une eau potable de qualité. Les habitants de deux communautés agricoles, Charco Muerto et Aguas Agrias, font face à cette problématique. Charco Muerto est située aux abords du lac Nicaragua. Les habitants y consomment l’eau du lac après filtration à travers des filtres en sable ou en terre cuite. Le lac Nicaragua est cependant exposé à un ensemble de contaminants microbiologiques, organiques et inorganiques notamment en raison du déversement d’eaux municipales et industrielles non traitées, et des résidus chimiques et biologiques de l’agriculture fortement présente sur le pourtour du lac. Ainsi, pour la consommation humaine, la qualité des eaux de ce lac est possiblement pauvre. De ce fait, les habitants de Charco Muerto sont concernés par la qualité de l’eau qu’ils consomment et s’interrogent particulièrement sur l’efficacité de leur traitement par filtration. Les habitants d’Aguas Agrias disposent quant à eux d’un système de distribution d’eau potable partagé avec un autre village. Cependant, des querelles entre ces deux villages occasionnent trop fréquemment des périodes plus ou moins prolongées de coupures d’approvisionnement en eau. Durant celles-ci, les habitants sont contraints d’aller s’approvisionner à la source d’origine souterraine possédée par le village, située à une distance de marche épuisante. Ainsi, ils désirent installer un système de pompage de cette source pour approvisionner leurs maisons et devenir indépendants de l’autre village. Les habitants filtrent leur eau de consommation avec des pots en terre cuite avant de la consommer. La question de la qualité des deux sources d’eau pour la consommation subsiste. Étudiants de l’Institut national de la recherche scientifique – Eau Terre Environnement de Québec (Canada), nous nous sommes portés volontaires pour tester la qualité de ces eaux. Durant le mois d’août 2011, nous avons réalisé des analyses inorganiques, organiques et microbiologiques. Les principaux résultats sont que : i) les concentrations bactériennes de ces eaux brutes (c.-à-d. non filtrées) se situent au-delà des valeurs acceptables pour l’eau potable et un traitement avant consommation est donc nécessaire; ii) les filtres aggravent fortement la qualité microbiologique de ces eaux du fait de leur mauvais entretien; iii) les niveaux de pesticides organochlorés, que ce soit dans l’eau ou dans les poissons consommés, ne sont pas préoccupants pour la consommation; et iv) les niveaux en éléments inorganiques, que ce soit dans l’eau ou dans les poissons consommés, sont globalement acceptables, mais les niveaux de Se et de Hg dans certains poissons peuvent présenter un risque pour les femmes enceintes et les jeunes enfants qui les consomment. La principale recommandation découlant de cette étude est de mieux entretenir les filtres. En effet, ils sont responsables de la forte contamination microbiologique des eaux consommées, principal paramètre de préoccupation suite aux analyses réalisées.

Type de document:
Mots-clés libres: communauté agricole; aspects sociaux; qualité de l’eau; eaux potables; poissons; filtre; mesure de débits; bicontamination microbiologique; contamination inorganique; contamination organique; macro-invertébrés; Nicaragua
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 07 août 2014 13:38
Dernière modification: 12 nov. 2015 20:38
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2333

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice