Dépôt numérique
RECHERCHER

Établissement d’une lignée cellulaire adhérente complémentant les vecteurs adénoviraux réplicatifs non-disséminatifs et développement de vecteurs adénoviraux pour la vaccination génétique chez les porcs.

Castagner, François (2002). Établissement d’une lignée cellulaire adhérente complémentant les vecteurs adénoviraux réplicatifs non-disséminatifs et développement de vecteurs adénoviraux pour la vaccination génétique chez les porcs. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 111 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La vaccination reste le meilleur moyen de prévenir les pertes économiques engendrées par les infections virales chez les animaux d'élevage comme le porc. Plusieurs nouveaux types de vaccins sont en développement pour les cas où les vaccins traditionnels ne sont pas satisfaisants. Les travaux présentés dans ce mémoire font partie d'un projet plus vaste de développement d'un vaccin génétique contre le virus du syndrome respiratoire et reproducteur porcin (VSRRP). Ce vaccin utiliserait comme vecteur un adénovirus humain dont le gène de la protéase a été éliminé et qui est capable d'une seule ronde de réplication. Premièrement, une lignée cellulaire de complémentation adhérente 293A exprimant la protéase des adénovirus humains a été établie pour faciliter la génération, la purification et la titration par plages de lyse des vecteurs dont le gène de la protéase a été éliminé. Deux clones ont été caractérisés et complémentent bien 1'absence du gène de la protéase dans les vecteurs. Il a aussi été démontré que la protéase de l'adénovirus porcin (PAV3) complémente 1'absence de la protéase chez les vecteurs adénoviraux humains (Ad5) dans les cellules humaines 293A. Étant donné que la toxicité de la glycoprotéine 5 (GP5) du VSRRP, le principal candidat comme immunogène, interférait de façon modérée avec la production de vecteurs adénoviraux exprimant ce transgène, plusieurs difficultés ont été rencontrées pour la génération des virus recombinants exprimant cette protéine. Par contre, il a été démontré dans ce travail de maîtrise que le contrôle du gène de la GP5 par un promoteur inductible permet de minimiser ces effets et permettra ainsi la production de ces vecteurs à grande échelle de façon plus efficace.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Dea, Serge
Co-directeurs de mémoire/thèse: Massie, Bernard (Institut de Recherche en Biotechnologie)
Mots-clés libres: adenovirus ; replication ; vaccination ; genetique
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 sept. 2015 14:42
Dernière modification: 14 déc. 2015 20:11
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2312

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice