Dépôt numérique
RECHERCHER

Caractérisation toxicologique et chimique des produits de combustion d'un composé pur du tabac : l'acide chlorogénique

Lacasse, Martine (2007). Caractérisation toxicologique et chimique des produits de combustion d'un composé pur du tabac : l'acide chlorogénique Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 93 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Le tabac est un sujet entouré de controverse en raison de certains effets adverses ayant été attribué à sa consommation. En effet, des études épidémiologiques ont mis en évidence une association entre certaines maladies ou cancers et le tabagisme. Toutefois, Je mécanisme précis à l'origine de l'apparition de ces maladies n'a pas encore été établi. La plante de tabac est constituée de milliers de composés dont près de 5000 répertoriés dans sa fumée. L'étude de la fumée du tabac est un donc objet d'étude d'une complexité incroyable. Jusqu'à présent, la majorité des études ont porté sur la chimie du tabac. Dans ce contexte, notre approche consiste à combiner la toxicologie et la chimie pour réaliser une étude originale sur la fumée. Une étude antérieure ayant révélé que, parmi 12 principaux composés du tabac, l'acide chlorogénique (AC) est un des composés induisant une forte toxicité, ce composé sera notre objet d'étude. La phase particulaire de la fumée de l'AC est donc caractérisée toxicologiquement et chimiquement. Pour ce faire, la fumée de l'AC a été captée sur des filtres Cambridge et, afin d'en extraire sélectivement les composés, cinq solvants ont été utilisés. Ce sont Je diméthylsulfoxyde (DMSO), J'eau distillée (H20), Je méthanol (MeOH), le dichlorométhane (DCM) et J'acétate d'éthyle (EA). Les cinq extraits ainsi générés ont été caractérisés selon des tests toxicologiques in vitro incluant Je test in vitro du micronoyau (IVMNT) et le test du cycle cellulaire ainsi que chimiquement par chromatographie gazeuse couplée à un spectromètre de masse (GC/MS) et par chromatographie liquide couplée à un spectromètre de masse (HPLC/MS). Selon le IVMNT, l'extrait DCM serait le plus toxique et selon Je test du cycle cellulaire, J'extrait DCM induirait la plus forte inhibition du cycle cellulaire. La chromatographie liquide préparative (LC) a été utilisée pour fractionné l'extrait DMSO générant trois fractions principales. La fraction contenant Je catéchol a induit la plus forte toxicité dans le IVMNT et contenait principalement du catéchol et ses dérivés. La plus forte toxicité de la fraction renfermant Je catéchol et ses dérivés ainsi que les données dans la littérature rapportant la toxicité du catéchol suggèrent le catéchol comme principal composé responsable de la toxicité induite, suite à la combustion de l'AC.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fournier, Michel
Co-directeurs de mémoire/thèse: Morin, André (Impérial Tobacco Canada Ltée)
Mots-clés libres: Tabac ; cancer ; tabagisme ; toxicite ; catechol ; ac
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 27 sept. 2013 14:31
Dernière modification: 08 déc. 2015 15:34
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/229

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice