Dépôt numérique
RECHERCHER

DOK-1 : régulateur négatif de la transduction des signaux des lymphocytes T.

Némorin, Jean-Guy (2003). DOK-1 : régulateur négatif de la transduction des signaux des lymphocytes T. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Doctorat en virologie et immunologie, 178 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

L'intégration des signaux issus du TCR et ceux issus d'autres récepteurs comme CD28 ou CD2 permettent l'assemblage de complexes multimoléculaires de signalisation qui vont orchestrer les différents programmes biologiques contrôlant le développement, la croissance et les fonctions effectrices des lymphocytes. Les molécules adaptatrices, bien que dépourvues d'activité enzymatique, sont des régulateurs essentiels de ces complexes multimoléculaires de signalisation. Les protéines de la famille dok sont des prototypes de molécules dites adaptatrices. Elles présentent plusieurs domaines ou motifs qui par le biais d'interactions «protéine : protéine» leur permettent de transférer un signal initié par des tyrosine kinases vers des mécanismes effecteurs. Deux membres de cette famille, dok-1 et dok-2, sont exprimés dans les cellules T mais leur rôle dans la transduction des signaux est encore très peu connu. Nous avons montré que la phosphorylation des protéines dok est spécifiquement induite suite à la stimulation des cellules T via CD2 et non pas via le TCR. Par ailleurs, nous avons démontré que la protéine tyrosine kinase Lck joue un rôle essentiel dans ce processus. De plus, une fois phosphorylées, les protéines dok-1 et dok-2 s'associent au domaine SH2 de Lck. Afin de mieux comprendre la fonction des protéines dok dans la cascade de signaux initiée par CD2, nous avons surexprimé de façon stable dans les cellules T Jurkat la protéine dok-1 et analysé différents évènements déclenchés suite à une stimulation CD2. Cette étude nous a permis de montrer que dok-1 est un régulateur négatif impliqué dans l'activation de Erkl/2, la mobilisation de calcium et l'activation de NF-AT. L'effet inhibiteur corrèle avec une augmentation de la quantité de p120RasGAP recrutée à la membrane par l'intermédiaire de son association avec dok-1. De manière à identifier les régions ou résidus clefs dans la fonction inhibitrice, nous avons généré et caractérisé fonctionnellement une série de mutants dok-1. Cette étude a permis de confirmer le rôle crucial de p120RasGAP dans l'inhibition de l'activation de Erkl/2. D'autre part, nous avons montré que le domaine PTB et la tyrosine 146 sont des résidus importants pour la phosphorylation de dok-1. En vertu de cette importance, ces résidus sont probablement impliqués dans le recrutement de dok-1 à la membrane. Cette étude nous a permis de proposer un modèle où la dimérisation de dok-1 est une étape clef dans la phosphorylation de dok-1 qui a lieu suite à la stimulation des cellules T via le récepteur CD2. La phosphorylation de dok-1 et dok-2 se produit aussi suite à une stimulation CD28 du lymphocyte T. Dans ces conditions, il a été démontré que la tyrosine kinase Tee est responsable, au moins en partie, de la phosphorylation de dok-1. Nous avons donc entrepris d'étudier l'implication des protéines dok dans la régulation de la fonction de la kinase Tee. Nous avons démontré que l'activation de Tee induit son association à dok-1 et dok-2, ce qui a pour conséquence d'induire une diminution de la phosphorylation de Tee. Cette étude nous a permis de conclure que dok-1 et dok-2 réguleraient négativement la fonction de Tee en inhibant son activité et les voies de signalisation initiées suite à son activation. L'ensemble de nos travaux a apporté des informations importantes sur les mécanismes moléculaires mis en jeu par les protéines dok dans la modulation de la signalisation intracellulaire des lymphocytes T. Une meilleure compréhension du mode d'action des molécules impliquées dans la régulation négative de l'activation des cellules T pourrait permettre d'identifier des cibles potentielles contre lesquelles de nouvelles approches thérapeutiques pourront être développées

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Duplay, Pascale
Mots-clés libres: tcr ; lymphocyte ; t ; transduction
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 12 mai 2014 20:51
Dernière modification: 18 déc. 2015 19:51
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2226

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice