Dépôt numérique
RECHERCHER

Expression et caractérisation de versions tronquées de la protéine majeure glycosylée de l'enveloppe (GP5) du virus du syndrome reproducteur et respiratoire porcin dans des vecteurs adénovirus

Guilbert, Cynthia (2006). Expression et caractérisation de versions tronquées de la protéine majeure glycosylée de l'enveloppe (GP5) du virus du syndrome reproducteur et respiratoire porcin dans des vecteurs adénovirus Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 102 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La maladie du Syndrome Reproducteur et Respiratoire Porcin engendre, encore aujourd'hui, des pertes économiques considérables dans les élevages de porcs au Québec et partout à travers le monde. La vaccination reste le meilleur moyen de contrôler différentes infections dans les troupeaux dont l'infection au virus du Syndrome Reproducteur et Respiratoire Porcin. Afin d'éliminer les problèmes tels que la réactivation virale de la souche de vaccination, les recherches s'orientent de plus en plus sur des vaccins sous-unitaires. Les travaux présentés dans ce mémoire sont les derniers travaux du laboratoire de feu Dr Serge Dea faisant partie d'un projet plus vaste de développement d'un vaccin sous-unitaire. Ce vaccin serait un adénovirus humain de type 5, réplicatifmais non disséminatif, ciblant la protéine majeure glycosylée de l'enveloppe (GP5). Des études précédentes ayant démontré que l'apoptose induite par la GP5 compliquait la production de vecteur adénovirus qui l'exprimait, notre objectif initial fut de construire des versions tronquées de la GP5 afin de produire des mutants immunogéniques mais non-apoptotiques. Pour faciliter cette étape, nous avions choisi de produire les mutants en fusion avec la GFP (Green Fluorescent Protein). Nous avons alors observé que la fusion de la GFP à la GP5 (ORF5/GFPq) réduisait considérablement la caractéristique apoptotique de la protéine. Donc cette protéine de fusion fut choisie pour la construction du vecteur adénovirus réplicatif. Nous avons démontré qu'il y avait une augmentation significative de 1'expression du transgène avec le vecteur réplicatif/non disséminatif par rapport au vecteur non réplicatif dans plusieurs lignées cellulaires. Ceci nous amène à proposer que le vecteur réplicatif/non disséminatif pourrait stimuler une meilleure réponse immunitaire in vivo en combinaison avec une im unisation génétique.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Massie, Bernard (Institut de recherche en biotechnologie)
Co-directeurs de mémoire/thèse: St-Pierre, Yves
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: syndrome ; reproducteur ; respiratoire ; porc ; adenovirus
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 30 sept. 2013 14:50
Dernière modification: 08 déc. 2015 15:19
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/215

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice