Dépôt numérique
RECHERCHER

Phénotype, fonctions et développement de cellules NKT non restreintes par CD1D

Giroux, Martin (2005). Phénotype, fonctions et développement de cellules NKT non restreintes par CD1D Thèse. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Doctorat en virologie et immunologie, 187 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Une sous-population mineure de cellules T exprimant la molécule de surface CD56, un antigène marqueur des cellules NK, ont été classifiées comme étant des cellules NKT-Iike. Dans le sang périphérique humain ces cellules NKT, distinctes des cellules NKT classiques restreintes par CD1d, constituent environ 2 à 5 % des cellules mononucléaires totales. Ces cellules CD3+CD56+ sont majoritairement COB positives et expriment le marqueur CD45RO des cellules T mémoires. La plup rt des cellules CD3+CD56+ expriment aussi d'autres récepteurs de type NK (NKR) tels CD57, CD161, CD94/NKG2, NKG2D et CD244. L'acquisition de NKR par ces cellules T pourrait moduler les réponses cellulaires. L'expression de NKR activateurs pourrait réduire le seuil d'activation requis lors de l'engagement du TCR et favoriser la reconnaissance de cellules tumorales et leur élimination. D'autre part, l'expression de NKR inhibiteurs pourrait être associée à une résistance accrue à la mort par apoptose et augmenter le seuil d'activation requis afin de réduire la cytotoxicité non spécifique envers le soi. Dans un premier article, nous avons démontré que les cellules CD3+CD56+ peuvent recruter plusieurs types de cellules du système immunitaire inné (cellules NK, monocytes et neutrophiles). L'engagement du récepteur de mort Fas chez ces cellules NKT-like induit la sécrétion de chimiokines telles CCL5, CXCL1 et CXCL8. Ceci représente un nouvel exemple de signalisation non­ apoptotique par les récepteurs de mort puisque la sécrétion des chimiokines dépend de l'activité des caspases bien que ces cellules soient réfractaires à l'apoptose. Le deuxième article nous a permis de démontrer que la reconnaissance de la chaîne alpha du co-récepteur COB par certains anticorps nécessite la présence de calcium. Cet effet est visible dans les analyses par cytométrie en flux et n'est pas dû à l'internalisation du co-récepteur mais est plutôt Finalement, dans le troisième article, puisque l'expression de NKR par des cellules T pourrait jouer un rôle important dans la tolérance ou la reconnaissance tumorale, cette population a été caractérisée en détail. Nous démontrons que les cellules CD3+CD56+ peuvent être divisées phénotypiquement et fonctionnellement en 2 sous-groupes majeurs définis par leur niveau d'expression de CD3 et de CD94. Ces deux sous-groupes possèdent des capacités cytotoxiques et prolifératives différentes, les cellules CD3élevéCD94+ étant plus actives dans les deux cas. Il est possible d'induire une différenciation in vitro de cellules CD94+ en cellules CD94- en engageant le TCR, alors que la cytokine IL-15 accroît le contenu en perforine des cellules CD94-. L'analyse des séquences CDR3 du TCR démontre que les cellules CD3intCD94- et CD3élevéCD94+ sont phylogéniquement reliées. Une corrélation inverse entre l'abondance relative de cellules NKT CD3+CD56+ et l'âge a été démontrée, ce qui pourrait avoir des conséquences dans les processus inflammatoires et la lutte anti-tumorale. Certains résultats suggèrent que les cellules NKT pourraient être auto-réactives. Ces travaux nous aurons permis d'identifier une participation majeure des cellules NKT non-classiques dans le recrutement de cellules du système immunitaire inné suite à l'engagement de Fas ce qui représente un lien entre le système immunitaire acquis et inné. L'identification de deux sous-populations ayant une expression distincte de CD94 a permis de mieux comprendre l'ontogénie des cellules CD3+CD56+. Ce groupe de cellules NKT a probablement un rôle important à jouer dans la surveillance tumorale et les maladies inflammatoires.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Denis, François
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: cellule ; T ; nkt ; immunologie
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 26 sept. 2013 13:34
Dernière modification: 08 déc. 2015 15:15
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/212

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice