Dépôt numérique
RECHERCHER

Caractérisation de la souche LR 7.2 impliquée dans la transformation anaérobie du phénol et du 4-hydroxybenzoate en benzoate.

Côté, Valérie (2003). Caractérisation de la souche LR 7.2 impliquée dans la transformation anaérobie du phénol et du 4-hydroxybenzoate en benzoate. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en microbiologie appliquée, 118 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Plusieurs composés sont d'importants polluants de l'environnement tels les composés aromatiques. Certains de ces composés aromatiques sont solubles et persistants dans l'environnement. Ils sont également toxiques. Parmi ces composés, le phénol constitue un problème majeur puisqu'il est produit en quantité importante par plusieurs industries dont les raffineries de pétrole, les papetières et les industries pharmaceutiques. Il constitue un véritable danger pour la faune et la flore ainsi que pour la santé humaine. Le but visé par ce projet de maîtrise était la caractérisation de la souche LR 7.2 suite à son isolement en culture pure sur milieu semi-solide. La souche LR7.2 est une bactérie anaérobie stricte Gram-positive transformant le phénol et le 4-hydroxybenzoate en ben­ zoate. Cet organisme serait le premier intervenant dans le processus de minéralisation du phénol en conditions méthanogènes. La souche LR 7.2 est la seule bactérie de ce type à avoir été isolée en culture pure à ce jour. Lorsqu'elle est cultivée en présence de 4- hydroxybenzoate, ce dernier est transformé en phénol via une décarboxylation en position para. Ensuite, le phénol est transformé à nouveau en 4-hydroxybenzoate par carboxyla­ tion, lequel est par la suite déshydroxylé en benzoate. La principale source de carbone et d'énergie permettant la croissance de cette souche est l'extrait de levures. C'est une sou­ che qui a une croissance extrêmement faible (106 bactéries/mL au maximum) et qui né­cessite la présence d'un surnageant de culture de Clostridium sporogenes MSS. La com­ paraison de la séquence du gène de son ARN 16S avec celles contenues dans les banques de données indique que la souche LR 7.2 n'est apparentée à aucune espèce cultivable. L'activité de transformation du 4-hydroxybenzoate est essentielle pour la croissance de la souche. Il s'agirait donc d'une forme de respiration anaérobie impliquant le 4- hydroxybenzoate ou le phénol comme accepteur d'électrons. De plus, elle n'utilise aucun accepteur d'électrons inorganique. L'hydrogène gazeux ne sert pas de donneur d'électrons puisqu'il n'est pas essentiel pour sa croissance et son activité. Une tempéra­ ture de 37°C et un pH entre 7.5 et 8 permettent d'avoir une croissance et une activité op­timales. L'ensemble de ces travaux suggère que la souche LR 7.2 appartient à un nouveau genre bactérien. Ces travaux auront servi à mieux comprendre cette souche qui a une activité particulière et à lui assigner une position taxonomique précise se rapprochant phy­ logéniquement des espèces bactériennes incluent dans les genres Desulfotomaculum, De­ sulfosporosinus, Moorella et Desulfitobacterium.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Bisaillon, Jean-Guy
Co-directeurs de mémoire/thèse: Juteau, Pierre
Mots-clés libres: phenol ; benzoate ; lr
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 12 mai 2014 20:42
Dernière modification: 21 déc. 2016 15:01
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2089

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice