Dépôt numérique
RECHERCHER

Influence de la physico-chimie du milieu (ph, NH₄⁺, Ca²⁺) sur l'internalisation et la toxicité du platine et du palladium chez l'algue verte: Chlamydomonas reinhardfii.

Tétrault, Guillaume (2014). Influence de la physico-chimie du milieu (ph, NH₄⁺, Ca²⁺) sur l'internalisation et la toxicité du platine et du palladium chez l'algue verte: Chlamydomonas reinhardfii. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 110 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Les concentrations de platine et de palladium dans l'environnement ont considérablement augmenté dans les trente dernières années en raison des particules émises par les convertisseurs catalytiques des systèmes d'échappement des véhicules. Peu de données sont disponibles quant à la biodisponibilité et la toxicité de ces deux métaux. Pour évaluer la toxicité de ces deux éléments, l'algue verte Chlamydomonas reinhardtii a été exposée à plusieurs concentrations de Pd et de Pt. Pour évaluer l'influence de la spéciation du métal sur sa toxicité et son internalisation, trois différentes valeurs de pH (6,0, 7,0 et 8,0) ont été utilisées. Les concentrations nominales d'exposition étaient comprises entre 18 et 282 nM pour le palladium et entre 26 et 512 nM pour le platine; les concentrations expérimentales ont été mesurées par ICP-MS. La spéciation du palladium a été modélisée en utilisant Visual MINTEQ, mais celle du Pt n'a pu être estimée en raison de l'absence de données thermodynamiques fiables. La densité cellulaire a été déterminée à chaque 24 heures et a été utilisée comme paramètre pour l'évaluation de la toxicité. Aucun des deux métaux n'a eu d'incidence sur le rendement, mais un retard dans la croissance a été observé à mesure que les concentrations augmentaient. Pour le Pd, la croissance a été retardée de manière plus importante à pH 7 comparé à pH 6 et aucun délai n'a été constaté à pH 8 pour une même gamme de concentrations. Des résultats similaires ont été observés pour le Pt. Les CE50 déterminées ont confirmé une toxicité accrue à pH neutre. L'internalisation de ces métaux est fortement corrélée avec la concentration de métal mesurée dans le milieu de culture et change en fonction du pH. Pour évaluer l'influence de la complexation du Pd par l'ammoniac, des expériences ont été menées avec une concentration plus faible en ammonium, avec comme résultat une toxicité réduite. Étonnamment, une variation de la concentration de calcium dans le milieu de culture n'a pas eu d'effet sur la toxicité du palladium. Les concentrations environnementales de Pt et de Pd peuvent se rapprocher des CE50 calculées et l'émission continue de ces métaux dans l'environnement laisse présager une augmentation des concentrations dans l'eau qui pourraient nuire aux écosystèmes aquatiques dans un proche avenir.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fortin, Claude
Co-directeurs de mémoire/thèse: Campbell, Peter G.C.
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: algue verte; palladium; platine; toxicité; internalisation; pH; ammonium; calcium
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 25 févr. 2014 22:42
Dernière modification: 17 mars 2016 15:43
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2078

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice