Dépôt numérique
RECHERCHER

Les neutrophiles humains en culture in vitro prolongée : Comportement en réponse aux interleukines 4 et 15.

Stafford Richard, Théo (2012). Les neutrophiles humains en culture in vitro prolongée : Comportement en réponse aux interleukines 4 et 15. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 63 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Chez l'humain, les granulocytes polymorphonucléaires (PMNs) ou neutrophiles sont les cellules immunitaires les plus abondantes dans la circulation sanguine et forment la pierre angulaire de l'immunité innée. Ce sont des cellules de courte durée de vie qui entrent rapidement en apoptose dans les premières 24 heures suivant leur mise en culture in vitro. Dans un contexte ln vivo et en condition homéostatique, les PMNs apoptotiques sont rapidement éliminés par les autres phagocytes. Toutefois, dans certaines situations, les PMNs apoptotiques ne sont pas convenablement reconnus et phagocytés, comme c'est le cas en culture in vitro purifiée où il n'y a pas présence d'autres phagocytes. Ainsi, les PMNs apoptotiques peuvent progresser vers le stade subséquent qu'est la nécrose secondaire. Dans cette étude, nous avons évalué les fonctions inflammatoires des PMNs humains maintenus en culture in vitro jusqu'à 48 heures et comparé leur réponse à celle de PMNs fraichement isolés. Nous avons démontré que les PMNs cultivés préservent leur capacité à répondre aux signaux pro-inflammatoires, à adhérer sur un substrat cellulaire, ainsi qu'à suivre un gradient chimiotactique et transmigrer à travers une matrice de polycarbonate. Les fonctions anti­ microbiennes, incluant la phagocytose et la production de radicaux oxygénés, sont également maintenues chez les PMNs cultivés et peuvent encore être potentialisées par des agonistes inflammatoires. Alors qu'il est bien connu que les PMNs apoptotiques perdent leurs capacités fonctionnelles, que la durée de vie de ces cellules, y compris leur fonction effectrices, peuvent être prolongées jusqu'à un certain point en les cultivants en présence d'agents anti­ apoptotiques, il s'agit de la première étude démontrant que les PMNs humains demeures biologiquement fonctionnel au terme d'une culture in vitro prolongée. Ces résultats sont en accord avec le concept selon lequel au moins une proportion de neutrophile

Abstract

ln humans, polymorphonuclear neutrophils (PMNs) are the most abundant immune cells in the bloodstream, forming the cornerstone of innate immunity. They possess a very short Jifespan, undergoing spontaneous apoptosis within 24h when cultured in vitro. ln vivo and under normal circumstances, once inflammation has been resolved, PMNs undergo apoptosis and are then recognized and eliminated by ether phagocytes. However, in sorne situations, PMNs undergo secondary necrosis if not properly recognized by phagocytes; which is the case when they are cultured in vitro, since ether cells are removed during isolation. Here, we focused on evaluating inflammatory functions of freshly isolated PMNs and comparing them to PMNs maintained in culture for up to 48h. We showed that in vitro cultured PMNs are still able to respond to inflammatory signais, adhere to cellular substrates, follow chemotactic gradients and transmigrate through a polycarbonate matrix. Anti-microbial activities such as phagocytosis and ROS production remain functional in cultured cells and these functions can stiJl be potentiated by pro-inflammatory agonists. While it is weil known that apoptotic PMNs Jose their functional activities and that the Jifespan of these cells, as weil as their functionality, can be preserved to sorne degree by culturing them with anti-apoptotic cytokines, this is the first study to demonstrate that PMNs are biologically responsive during prolonged in vitro culture, consistent with the concept that at Jeast a portion of PMNs can live longer than previously thought.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Girard, Denis
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 09 nov. 2015 19:38
Dernière modification: 18 déc. 2015 16:27
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2044

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice