Dépôt numérique
RECHERCHER

Réflexion moderne sur la gestion de l'eau en milieu urbain: modélisation hydro-bio-chimique du bassin versant de la rivière Saint-Charles.

Vescovi, Luc (1998). Réflexion moderne sur la gestion de l'eau en milieu urbain: modélisation hydro-bio-chimique du bassin versant de la rivière Saint-Charles. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en sciences de l'eau, 229 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB) | Prévisualisation

Résumé

Le Ministère de l'Environnement et de la Faune du Québec (MEF) vient de sortir un atlas cartographique du bassin versant fortement urbanisé de la rivière Saint-Charles qui propose des objectifs et des moyens pour parvenir à une gestion intégrée de ce bassin. Dans le cadre de cette thèse, l'approche par bassin versant pour gérer l'eau dans le contexte urbain du Québec est présentée. On part, en effet, du principe que le milieu urbain, composé de ses bassins versants urbains, fait partie intégrante d'un bassin versant hydrologique plus vaste. Même en contexte urbain, le bassin versant peut être considéré comme l'unité territoriale de base pour tisser des liens entre les agences ou groupes professionnels responsables de la gestion d'un secteur de l'eau. Deux objectifs principaux sont visés: (1) proposer un protocole de gestion intégrée de l'eau en milieu urbain et (2) montrer la pertinence d'utiliser des modèles déterministes comme outils de diagnostic pour préparer la mise en place d'un tel mode de gestion de l'eau. Pour concrétiser cette réflexion, un troisième objectif est dessiné. Il concerne la modélisation, avec des outils existants et des données disponibles, du cycle hydro-bio- chimique d'un bassin versant fortement urbanisé au Québec ; celui de la rivière Saint- Charles. Le protocole de gestion intégrée qui est proposé comporte cinq phases principales. La première phase concerne l'exécution d'études de diagnostic qui tentent de comprendre l'ensemble des processus impliqués et d'identifier les problèmes (et les causes) dans le bassin versant et le milieu urbain. La deuxième phase concerne l'élaboration de solutions dites intégrées, c'est-à-dire devant être élaborées par les différents responsables de la gestion de l'eau lors d'un processus consensuel de prise de décision auquel la population est partie prenante. La troisième phase concerne la planification de la réalisation des schémas et des plans d'action (obtention des permis et approbations nécessaires). La quatrième phase concerne l'implantation d'un schéma de gestion intégrée incluant les plans d'action (construction, rénovation, aménagements d'infrastructures, de réseaux,...). Enfin, la cinquième phase concerne l'opération, la maintenance des aménagements et des infrastructures construits lors de la phase précédente. C'est également lors de cette phase qu'est mené un suivi régulier de l'état d'avancement de la gestion intégrée du bassin et des actions qui ont été prises. De nombreux outils existent pour établir les diagnostics réalisés lors de la première phase citée ci-dessus. Les systèmes informatisés, qui intègrent des modèles environnementaux, des bases de données ainsi qu'un Système d'Information Géographique (SIG), sont parmi ceux-ci. La question qui se pose concerne la pertinence d'utiliser de tels outils pour diagnostiquer le cycle hydro-bio-chimique de bassins versants fortement urbanisés au Québec en vue de préparer leur plan de gestion intégrée. Cette thèse présente une réflexion dans ce sens et une étude de cas concernant le bassin de la rivière Saint-Charles fait l'objet d'un chapitre à part entière. La rivière Saint- Charles est un petit affluent du fleuve Saint-Laurent qui traverse la Communauté Urbaine de Québec (CUQ). La qualité de ses eaux est fortement influencée par les débordements du réseau d'égout unitaire de la CUQ. La démarche de modélisation est réalisée à l'aide des données existantes sur le bassin versant. Elle a été pensée de façon à utiliser de manière efficiente ces données. Les débits sur le bassin sont obtenus à l'aide du modèle CEQUEAU (Morin et al., 1995) qui a été calé sur douze années de données journalières. Les deux variables de qualité qui ont été simulées à l'aide du modèle QUAL2E (Brown et al., 1987) sont les coliformes fécaux et la Demande Biochimique en Oxygène (DBO). Parmi les variables de qualité des eaux de surface les plus pertinentes dans le contexte d'un bassin versant fortement urbanisé, seul les deux citées ci-dessus (les coliformes fécaux et la DBO) possèdent suffisamment de données observées pouvant être comparées aux simulations. Pour intégrer l'incertitude sur les paramètres de dégradation et les données d'entrée de QUAL2E (débit de CEQUEAU, concentration en coliformes et DBO provenant des stations de qualité), trois mille simulations Monte Carlo ont été réalisées. Tout l'intervalle des paramètres proposé par les auteurs de QUAL2E a été considéré. Le choix d'une valeur du paramètre est fait au hasard en suivant une loi normale. La loi est centrée sur la valeur au milieu de l'intervalle et l'écart type est pris de façon à atteindre les valeurs aux limites de l'intervalle. Par ailleurs, les variations des débits d'entrée et des concentrations en DBO et coliformes ont été arbitrairement fixées à 20%. Les résultats des simulations de CEQUEAU sont bons pour la partie amont du bassin. Ils le sont moins pour les bassins des principaux tributaires et en particulier la rivière Lorette. Cette constatation résulte de la forte influence anthropique sur la gestion du cycle de l'eau, de la complexité des processus hydrologiques en milieu urbain et du manque de données observées. Les simulations de l'hydraulique de la rivière Saint-Charles, en régime permanent, avec QUAL2E montrent l'impact sur plusieurs kilomètres de la prise d'eau. Cet impact est surtout marqué lors des périodes d'étiage prononcé. En ce qui concerne les simulations de la qualité avec QUAL2E, les résultats respectent l'ordre de grandeur des valeurs observées sur la partie amont de la rivière. En aval, les résultats de simulations sont très éloignés des valeurs observées. Une hypothèse possible pouvant expliquer ces différences est l'omission de sources de pollution dans la partie urbanisée. Ces sources de pollution affectent en permanence la qualité de l'eau de la rivière. Le bilan qualitatif est amélioré lorsqu'on élabore des scénarios à partir desquels des sources de polluants sont ajoutées. La masse de polluants ajoutée est équivalente au vingtième de celle transportée en moyenne par temps sec dans un réseau d'égout rejeté au niveau de chaque régulateur. D'autres scénarios appuient le fait que pour améliorer la qualité de la rivière Saint-Charles, il faut à la fois éliminer les sources de contaminations permanentes à la rivière et assainir les tributaires dont en particulier les rivières Lorette et Duberger. Ces scénarios montrent aussi que l'objectif de qualité de 200 col./100ml est difficile à atteindre dans la partie fortement urbanisée de la rivière Saint-Charles. À des fins de gestion de cette partie de la rivière, l'utilisation de l'objectif de 1000 col./100ml semble plus réaliste. Il est difficile d'avoir une connaissance fine des phénomènes naturels avec la démarche proposée, car il y a trop de simplifications et trop peu de données observées. Cette approche a toutefois le mérite de poser les jalons d'une modélisation du bassin versant de la rivière Saint-Charles. Pour la première fois, le modèle CEQUEAU a été testé dans le contexte d'un bassin versant québécois fortement urbanisé; celui de la rivière Saint- Charles. Pour la première fois également, le modèle QUAL2E a été testé sur ce même bassin. La démarche de modélisation proposée a permis de faire un lien entre ces deux modèles et de réfléchir sur la signification des résultats obtenus. Cette étude a aussi le mérite d'avoir inclus une analyse des incertitudes liées aux résultats de simulations. En résumé, la démarche est satisfaisante pour l'amont du bassin. En ce qui concerne l'aval du bassin la représentativité des résultats est plus incertaine pour les raisons avancées par l'étude.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Villeneuve, Jean-Pierre
Mots-clés libres: bassin versant urbain; eau; gestion intégrée; modèle hydro-bio-chimique; rivière Saint-Charles; ville de Québec
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 17 févr. 2014 22:14
Dernière modification: 17 mars 2016 17:26
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2014

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice