Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation de la résistance du génome bactérien à l’irradiation gamma et évaluation préliminaire d’un essai compétitif immuno-fluorescent pour la dédection de Listeria monocytogenes.

Beauchamp, Stéphane (2012). Évaluation de la résistance du génome bactérien à l’irradiation gamma et évaluation préliminaire d’un essai compétitif immuno-fluorescent pour la dédection de Listeria monocytogenes. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en microbiologie appliquée, 85 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (47MB) | Prévisualisation

Résumé

Le nombre de cas d'infections dues à des pathogènes alimentaires est en constante augmentation en raison de l'accroissement de la consommation des aliments prêts-à­ manger. Cette problématique oblige l'industrie agro-alimentaire à adopter de nouvelles pratiques et de nouveaux procédés pour assurer non seulement la qualité nutritionnelle de leurs produits, mais aussi l'innocuité et la salubrité. Ainsi les industries alimentaires doivent détruire les microorganismes pathogènes et confirmer leur absence dans leurs produits. Différents traitements physiques ou chimiques sont appliqués aux ingrédients et aliments afin de contrôler la présence des bactéries pathogènes. Parmi ces traitements, l'irradiation gamma, qui présente une multitude d'avantages et d'applications, est l'une des technologies les plus étudiées. La confirmation que le contrôle des microorganismes est efficace se base sur l'utilisation de tests de détection pour déceler la présence des différents pathogènes dans les aliments de même qu'aux différents points critiques de la chaîne de production-transformation. Plusieurs recherches sont menées pour mettre au point de nouvelles méthodes de détection afin de pallier aux lacunes des méthodes déjà existantes. Ce projet de maîtrise vise dans un premier temps l'étude de la résistance relative de deux bactéries d'importance dans l'industrie alimentaire à l'irradiation gamma. Les dommages infligés au génome des bactéries Escherichia coli et Usteria monocytogenes, par l'irradiation gamma et UV-C, ont été évalués afin d'établir une relation entre la dose reçue et les dommages génomiques selon le type de bactérie. De façon générale, les résultats ont démontré une plus grande résistance à l'irradiation pour le génome de L. monocytogenes comparativement à celui d'E. coli. L'irradiation gamma s'est aussi avérée apte à induire les mêmes types de lésions à l'ADN que l'irradiation UV-C. Dans un deuxième temps, un test immunologique a été conçu pour détecter la bactérie Usteria monocytogenes. L'importance de cette bactérie dans l'industrie alimentaire et les récentes éclosions de listériose mettent en avant la nécessité de concevoir des méthodes de détection plus rapides et plus efficaces. Un test compétitif immuno-fluorescent a donc été mis au point pour permettre une détection spécifique de la bactérie en utilisant un anticorps monoclonal. Les résultats obtenus ont permis de démontrer que ce test immuno­ fluorescent pourrait éventuellement être utilisé dans l'industrie pour la détection des bactéries pathogènes. Plusieurs étapes d'étalonnage et de normalisation restent toutefois à être effectuées. _________________________________________________ The popularity for the ready-to-eat foods results in an increasing number of infections caused by foodbome pathogens. Food industries have to adopt new practices and new processes to ensure not only the nutritional quality of their products, but also the consumer's food safety. ln general, food safety program starts with physical or chemical treatments which are applied to foods to control the presence of various harmful microorganisms. Among these treatments, gamma irradiation, which has many advantages and applications, is one of the most studied technologies. The efficacy of the control of microorganisms is then confirmed by using screening tests for the presence of different pathogens in food as weil as on surfaces in the chain of production-processing. Several studies are constantly conducted to develop new detection methods to improve existing assays. This project aims first to study the relative resistance of two bacteria to gamma irradiation. The genomic damage induced in Escherichia coli and Usteria monocytogenes by gamma and UV-C radiation was evaluated to establish a relationship between the dose and damage in regard to the type of bacteria. ln general, the results showed a higher resistance to irradiation for the genome of L. monocytogenes compared to that of E. coli. Gamma irradiation also proved able to induce the same types of DNA damage that UV-C irradiation.Then, an immunoassay was developed to detect Usteria monocytogenes. The importance of this bacterium in the food industry and recent listeriosis outbreaks justify the development of faster and more efficient methods of detection. A competitive immune-fluorescent test was therefore developed to allow specifie detection of bacteria using a monoclonal antibody. The results have shown that this immune-fluorescent test could eventually be used in industry for the detection of pathogenic bacteria. Nevertheless, severa! stages of calibration and standardization remain to be done.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lacroix, Monique
Co-directeurs de mémoire/thèse: D'Auria, Sabato (ltalian National Research Council lnstitute of Protein.)
Mots-clés libres: escherichia coli ; uv-c ; ultraviolet
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 janv. 2014 20:51
Dernière modification: 09 nov. 2015 19:18
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1966

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice