Dépôt numérique
RECHERCHER

Régionalisation des caractéristiques de crue: utilisation d'une méthode combinant les approches déterministes et stochastiques.

Roy, René (1993). Régionalisation des caractéristiques de crue: utilisation d'une méthode combinant les approches déterministes et stochastiques. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en sciences de l'eau, 286 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (37MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

L'estimation des événements extrêmes est l'une des préoccupations les plus importantes des sciences hydrologiques. On souhaite connaître les débits de grande magnitude ou de faible probabilité au dépassement afin de dimensionner certaines structures hydrauliques (pont, digue, ponceau, barrage etc.) ou estimer les risques associés au bris de ces ouvrages résultant de crues extraordinaires. L'analyse de fréquence permet d'estimer XT, débit de période de retour T, aux sites où l'on dispose de suffisamment d'information hydrométrique. Toutefois, la conception d'ouvrages hydrauliques à des sites non jaugés est très fréquente et on a recours, pour ce faire, à des techniques statistiques qui mettent à profit l'information hydrologique mesurée à des sites pouvant être considérés comme étant hydrologiquement semblables. Dalrymple (1949, 1960) a jeté les bases des techniques d'estimation régionale utilisées pour estimer XT à des sites non jaugés. À partir de ces travaux, on présente une revue des contributions historiques à l'estimation régionale des caractéristiques de crue recensées dans la littérature. Les améliorations les plus significatives apportées à la méthode classique se situent au niveau du choix de l'information complémentaire qui servira à estimer XT au site non jaugé ou en d'autres termes, à la définition des régions homogènes où l'information hydrologique est considérée comme étant échangeable. Ces améliorations ont amené les hydrologues à proposer le concept de voisinage, selon lequel chaque station non jaugée possède sa propre région homogène où la distance des sites voisins est fonction de la similarité de variables associées au phénomène de crue entre le site non jaugé et ses voisins. La méthode HYBRIIDS que l'on propose ici, s'inscrit dans l'axe des contributions récentes à l'analyse régionale d'événements hydrologiques extrêmes. Cette procédure repose sur la combinaison peu commune d'une composante déterministe (simulation des débits maximums annuels à l'aide d'un modèle pluie-débit) et d'une composante stochastique (analyse de fréquence portant sur l'échantillon des débits maximums annuels simulés). On démontre, à travers un exemple d'application que cette méthode conduit à des résultats largement supérieurs à ceux obtenus par l'approche classique d'estimation régionale des caractéristiques de crue.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Bobée, Bernard
Co-directeurs de mémoire/thèse: Ashkar, Fahim; Cavadias, G.S
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: crue; méthode déterministe; méthode stochastique; débit; estimation; événement extrême; fréquence; HYBRIIDS; hydrologie; hydrométrie; probabilité; précipitation; régionalisation; simulation
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 17 févr. 2014 19:49
Dernière modification: 11 janv. 2017 19:25
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1961

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice