Dépôt numérique
RECHERCHER

Mise au point d'un protocole miniaturisé d'étude de l'activation génotoxique de produits chimiques par l'algue Selenastrum capricornutum.

Rodrigue, Danielle (1991). Mise au point d'un protocole miniaturisé d'étude de l'activation génotoxique de produits chimiques par l'algue Selenastrum capricornutum. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 135 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

Les produits chimiques relâchés dans l'environnement lors des processus industriels, des méthodes d'agriculture et d'élevage modernes, bref de toute activité anthropogénique constituent un risque potentiel de mutations génétiques que l'on se doit d'évaluer afin de protéger l'environnement et la santé des êtres vivants. Une démarche relativement nouvelle en toxicologie environnementale consiste à étudier l'activation mutagénique/génotoxique de produits chimiques par les plantes. Cette activation végétale peut aussi s'effectuer par les algues. Notre contribution dans cet axe de recherche fut de mettre au point un protocole d'interaction sur microplaque à 96 puits mettant en évidence l'activation génotoxique de produits chimiques par l'algue Selenastrum capricornutum. Le potentiel d'activation de 3 produits chimiques de référence (NOP, MNNG et 4NQO) et de 9 herbicides (Imazaméthabenz, 2,4- D, Piclorame, Glyphosate, Bromoxynil, Métolachlore, Hexazinone, Cyanazine et Atrazine) a été évalué par l'indicateur microbien Escherichia coli PQ37 en utilisant la procédure standard du SOS Chromotest. Ce faisant, l'influence de différentes variables d'interaction sur le phénomène d'activation génotoxique algale fut étudié. Il s'agit de la concentration du produit chimique, la biomasse algale, la phase de croissance algale, la luminosité, le temps d'interaction, l'activation mammalienne S9 mix, l'espèce algale et l'indicateur génotoxique. Les herbicides se sont révélés non génotoxiques et non activables par les algues dans nos conditions expérimentales tandis que les produits chimiques de référence ont donné des réponses intéressantes d'activation (NOP et 4NQO) ou de désactivation (MNNG) de leur génotoxici té endogène. L'importance relative de chaque variable d'interaction sur le phénomène d'activation génotoxique al gale dépend de chaque produit chimique. Toutefois, en général, les meilleurs résultats d'activation (ou de désactivation) ont été obtenus avec une concentration de produit relativement élevée, une biomasse algale de lOE7 c/mL, un temps d'interaction de 4 h, une incubation à l'obscurité, en absence d'activation mammalienne S9 mix, la phase de croissance algale ayant laissé des ambiguïtés dans son interprétation. L'utilisation de 2 indicateurs bactériens plutôt qu'un est recommandée car certains produits activables ne seraient peut-être pas détectés par le SOS Chromotest alors qu'ils le seraient par le test d'Ames.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Couture, Pierre
Co-directeurs de mémoire/thèse: Blaise, Christian
Mots-clés libres: algue; Selenastrum capricornutum; produit chimique; environnement; génotoxique; toxicologie
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 17 févr. 2014 18:46
Dernière modification: 17 mars 2016 13:19
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1954

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice