Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude de substrats utilisés lors de la solubilisation bactérienne des métaux lourds dans les boues résiduaires anaérobies.

Piché, Isabelle (1989). Étude de substrats utilisés lors de la solubilisation bactérienne des métaux lourds dans les boues résiduaires anaérobies. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 172 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (37MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Le procédé de lixiviation bactérienne des métaux lourds dans les boues résiduaires anaérobies a déjà fait ses preuves. Afin d'optimiser le rendement, il est indispensable de fournir un supplément énergétique aux bactéries appartenant a l'espèce Thiobacillus ferrooxidans. Jusqu'à maintenant, le sulfate ferreux commercial-laboratoire (FeS04'7H20) a rempli ce rôle. Il convient de trouver un substitut moins coûteux et tout aussi efficace afin d'apporter une issue économique au procédé. Différents substrats sont testés, pyrite, résidus miniers d'Aldermac, liqueur d'acide usée, FeS04' 7H20 résiduel de Sidbec-Dosco, à l'aide d'un système en discontinu, à une température de 28°C et un pH initial de 4.0. La performance des bactéries face à ces produits ainsi que l'efficacité du rendement de solubilisation des métaux sont évaluées. Pour ce faire, l'effet de l'activité bactérienne sur le pH, le potentiel d'oxydo-réduction (POR), le taux et le pourcentage de solubilisation des métaux lourds (Cr, Cu, Cd, Ni, Pb, Zn) en fonction du temps sont étudiés. À partir d'un pH de 3.0 et moins et d'un POR de 400 mv et plus, la solubilisation des métaux atteint un rendement satisfaisant. L'utilisation de la pyrite dans le procédé de lixiviation bactérienne permet de solubiliser; 83 à 86 % de Zn, 60 à 80% de Cu, 35 à 50% de Cd et entre 0 à 10% de Ni, Cr et Pb. La nature insoluble du produit cause des problèmes d'homogénéité de ce substrat avec le milieu (la boue anaérobie). Les résidus miniers d'Aldermac renferment des impuretés à un degré trop élevé pour les considérer comme un substrat au substitut de sulfate ferreux commercial- laboratoire. La liqueur d'acide usée contamine la boue avec le chrome. Le sulfate ferreux résiduel de Sidbec-Dosco surclasse tous les substrats étudiés avec un rendement de: 85% Zn, 75% Cu, 70% Ni, 67% Cd, 10% Cr, peu de Pb. La substitution du sulfate ferreux commercial-laboratoire par le sulfate ferreux résiduel peut donc être envisagée, réduisant ainsi le coût de substrat du procédé de lixiviation bactérienne par un facteur de 291.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Couillard, Denis
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: acidification; anaérobie; bactérie; boue; chlore; comparaison; efficacité; lixiviation; métaux lourds; oxydation; solubilisation; substrat
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 11 févr. 2014 18:46
Dernière modification: 17 mars 2016 13:08
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1921

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice