Dépôt numérique
RECHERCHER

Immunobiologie des protéines recombinantes P46, P65 et P97 de Mycoplasma hyopneumoniae.

Cheikh Saad Bouh, Kane (2004). Immunobiologie des protéines recombinantes P46, P65 et P97 de Mycoplasma hyopneumoniae. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Doctorat en virologie et immunologie, 183 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation

Résumé

Mycoplasma hyopneumoniae est l'agent causal de la pneumonie enzootique porcine qui affecte les porcs de tous âges. Cette pathologie est responsable de pertes économiques considérables à l'industrie porcine. Ces pertes sont dues, au retard de croissance, aux coûts de la prophylaxie préventive et à l'installation des infections secondaires. Les mycoplasmes sont des bactéries sans paro par conséquent la plupart des antibiotiques utilisés en milieu vétérinaire sont inefficaces. Mycoplasma hyopneumoniae a une parenté antigénique avec d'autres espèces de mycoplasmes porcins comme M. hyorhinis, M. hyosynoviae et M. jlocculare. Cette communauté antigénique est responsable de beaucoup de réactions croisées, et en définitive des problèmes dans le diagnostic sérologique. Le diagnostic de cette infection est essentiellement immunohistochimique et sérologique. En effet, ces différents tests utilisent plus particulièrement les anticorps polyclonaux occasionnant un manque de spécificité et de sensibilité. La plupart des vaccins actuels contre M. hyopneumoniae sont des bactérines et ils n'empêchent pas l'infection de s'installer. La prophylaxie préventive et curative contre cette infection, est confrontée aux problèmes de l'antibiothérapie, du diagnostic et de la vaccination inefficace. Mon projet avait pour but d'étudier l'immunobiologie des protéines recombinantes P46, P65 et P97 de M. hyopneumoniae. Pour ce faire, nous avons exprimé les protéines recombinantes P46, P65 et P97 chez Escherichia coli et étudié leurs applications dans le diagnostic des infections à M. hyopneumoniae. Deuxièment, nous avons évalué le potentiel vaccinal des protéines recombinantes chez le porc. Pour atteindre le premier objectif nous avons muté les codons TGA des gènes P46 (3), P65 (1) et P97 (4) en TGG et les produits mutés ont été clonés dans un vecteur procaryotique pGEX-4Tl. Les protéines recombinantes totales ou tronquées, P46, P65, P65c, P97, P97c et P97N ont été exprimées en fusion avec la glutathione-S-transférase (GST). Des anticorps monoclonaux (AcMos) ont été produits contre les protéines recombinantes P46 et P65c après immunisation des souris BALB/c. Ces AcMos sont spécifiques à M. hyopneumoniae et réagissent aussi bien contre les protéines recombinantes que natives. La détection spécifique de M. hyopneumoniae dans les poumons de porcs infectés a été effectuée à l'aide de ces AcMos par des tests d'immunofluorescence indirecte (IFI) et d'immunoperoxydase. Les protéines recombinantes P46 et P97 sont très fortement antigéniques, alors que la P65 recombinante est très faiblement antigénique. Concernant le deuxième objectif, nous avons en premier lieu vérifié la cinétique d'apparition des anticorps contre ces protéines à la suite d'une infection par M hyopneumoniae ou lors d'hyperimmunisation. Les résultats ont démontré que la chronologie de détection semble être, P46, P74 et P97 et enfin P65. Le potentiel vaccinal a été étudié en évaluant la protection conférée par une immunisation des porcelets avec les protéines, et en leur faisant subir une infection défi avec une souche virulente de M hyopneumoniae. L'observation macroscopique des poumons de porcs vaccinés à la nécropsie trois semaines post-infection défi, montre une réduction très importante des lésions comparée à celles des poumons des porcs non vaccinés. En conclusion, les protéines recombinantes ont été exprimées et les AcMos permettent une détection spécifique de M. hyopneumoniae par immunohistochirnie. La P46 semble être un bon candidat comme antigène dans un test de diagnostic sérologique. Les protéines recombinantes protègent les porcs des Jésions causées par M hyopneumoniae et elles seraient de bons candidats pour un vaccin sous-unitaire.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Dea, Serge
Co-directeurs de mémoire/thèse: Shareck, François
Mots-clés libres: immunologie ; proteine ; pneumonie ; porc ; mycoplasme
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 déc. 2013 19:27
Dernière modification: 16 déc. 2015 21:32
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1893

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice