Dépôt numérique
RECHERCHER

Mise au point d'un logiciel de controle des procédés de traitement des eaux usées (unité de biofiltration).

Ouellet, Jocelyn (1994). Mise au point d'un logiciel de controle des procédés de traitement des eaux usées (unité de biofiltration). Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 279 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (41MB) | Prévisualisation

Résumé

La présente recherche a pour sujet le contrôle de la composante "traitement des eaux usées". En se plaçant dans un contexte d'une gestion intégrée des composantes du bassin versant et en s'intéressant à l'aspect traitement de l'information, les objectifs visent à fournir, à l'aide d'un outil d'aide à la supervision pour l'opérateur, des stratégies de contrôle qui respectent les objectifs définis par la hiérarchie décisionnelle. La responsabilité du contrôle des usines de traitement des eaux usées relève encore entièrement de l'opérateur. Les outils proposés à ce jour demeurent inutilisés par les exploitants d'usine. Ces outils ont eu deux approches, soit l'approche quantitative et l'approche qualitative. Les outils issus de l'approche quantitative utilisent des modèles dynamiques. Cependant, ces outils ne permettent d'observer le comportement de l'usine qu'avec beaucoup de difficultés et, de plus, ils ne tiennent pas compte des observations qualitatives de l'opérateur. Par contre, les outils de l'approche qualitative intègrent les observations de l'opérateur mais ne modélisent qu'en partie les activités de traitement de l'information nécessaire à la supervision d'une usine. En général, ils ne s'intéressent qu'à l'aspect diagnostique des activités de la tâche de l'opérateur. Ces deux approches n'ont pas vraiment cherché à intégrer les connaissances qualitatives de l'opérateur à celles contenues dans les modèles et, à développer une mémoire des modes de comportement de l'usine. Dans la présente approche, l'objectif premier consiste à développer une méthode formelle capable d'intégrer les observations qualitatives de l'opérateur dans un modèle dynamique d'une usine. Cette usine est la "STATION EST' de la Communauté urbaine de Québec. Le modèle est intégré dans un modèle des activités de la tâche de supervision de l'opérateur capable d'analyser et de mémoriser les modes de comportement de l'usine. Cet outil proposerait des stratégies similaires à l'opérateur en fonction des mêmes objectifs de contrôle. En effet, on observe en réalisant des comparaisons simulées à l'aide du modèle que les stratégies de l'outil sont similaires à celles d'un opérateur personnalisé par un expert. Ces stratégies permettraient une diminution des charges rejetées en MES au milieu récepteur lors de pluie. De plus, l'outil permettrait de détecter les perturbations qui nécessitent des actions immédiates de l'opérateur. On conclue de l'utilité potentielle de l'outil en ce qu'il permettrait d'améliorer les performances d'exploitation de l'usine et d'alléger le stress relié à la tâche de l'opérateur. Quoique ces résultats démontreraient la validité de la présente approche, on recommande que certains aspects concernant la modélisation de l'usine et la capture des connaissances expertes devraient être explorés lors de la mise en oeuvre de l'outil dans un contexte opérationnel réel, afin d'en exploiter tout le potentiel.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Villeneuve, Jean-Pierre
Mots-clés libres: automatisation; biofiltration; contrôle; CUQ; décantation; dynamique; eau usée; logiciel; opération; supervision; traitement; usine
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 12 févr. 2014 20:50
Dernière modification: 17 mars 2016 15:54
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1878

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice