Dépôt numérique
RECHERCHER

Bioconversion de perméat de lactosérum par des cellules de lactobacilles immobilisées sur un support solide.

Mzali, Jalal (1992). Bioconversion de perméat de lactosérum par des cellules de lactobacilles immobilisées sur un support solide. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 154 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La valorisation du perméat de lactosérum par la bioconversion du lactose en acide lactique constitue une solution double pour la gestion de ce sous- produit laitier. Elle permet de satisfaire les attentes économiques de l'industrie laitière et de répondre aux exigences environnementales de la société. Dans cette optique, nous avons développé des bioréacteurs à lit fixe de lactobacilles immobilisées sur des copeaux de bagasse et opéré en continu en mode piston. Des essais préliminaires de bioconversion de perméat par différentes souches de lactobacilles libres ont permis de retenir la souche L. helveticus ATCC 10797 et les deux souches de L. bulgaricus Hansen 2217 et L. bulgaricus ATCC 11842. Des essais d'optimisation des conditions d'immobilisation ont conduit au choix d'une température d'immobilisation de 5°C, d'un pH de 5-7 et une longueur du support de 1 cm. Les bioréacteurs de L. helveticus ATCC 10797 et de L. bulgaricus Hansen 2217 immobilisés et sans contrôle de pH, ont permis d'obtenir une productivité maximale (basée sur le volume total du bioréacteur) de respectivement 17 et 19 g/l.h à un taux de dilution (D) = 1.3 h-1 et une concentration maximale de lactate de 30 g/l respectivement aux taux de dilution (D)=0.2 et 0.3 h-1. L'addition de granules de CaC03 dans le lit fixe des cellules immobilisées a permis d'élever le pH de 3.5 à 4.9. Ce contrôle de pH a augmenté la concentration de lactate produit de 30 à 35 et de 30 à 38 g/l respectivement pour L. bulgaricus Hansen 2217 et L. helveticus ATCC 10797. L'augmentation de la productivité n'a été enregistrée que pour L. helveticus ATCC 10797 et qui a atteind 26 g/l.h au taux de dilution (D)= 1.5 h-1 comparativement à 17 g/l.h au taux de dilution (D)=1.3 h⁻¹. Un rendement de bioconversion très élevé (0.98) a été obtenu pour tous les bioréacteurs testés. Les performances de ces derniers dépassent celles de la plupart des travaux similaires cités dans la littérature.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Tyagi, Rajeshwar Dayal
Co-directeurs de mémoire/thèse: Kluepfel, Dieter
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: bactérie; bioconversion; bioréacteur; bulgaricus; helveticus; acide lactique; lactobacille homolactique; lactose; perméat de lactoserum; valorisation
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 05 déc. 2013 14:39
Dernière modification: 25 nov. 2015 14:50
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1873

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice