Dépôt numérique
RECHERCHER

Synthèse, caractérisation et quantification de métabolites urinaires de la DHEA.

Roy, Josianne (2004). Synthèse, caractérisation et quantification de métabolites urinaires de la DHEA. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 127 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La déhydroépiandrostérone (DHEA) est un stéroïde dont 1'utilisation par les sportifs est interdite par le Comité international olympique et qui est accessible au public depuis quelques années en raison de sa vente libre aux États-Unis et à travers le réseau Internet. Jusqu'à ce jour, quelques méthodes analytiques ont été développées pour détecter son usage illicite dans l'urine, mais elles sont imparfaites et peu efficaces. Nous avons travaillé à la validation d'une sonde fiable mesurée par CG/SM (chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse) et pouvant déceler la présence de DHEA exogène dans l'urine jusqu'à 25 heures suivant sa prise orale. Notre groupe de recherche a observé précédemment que la prise par voie orale de DHEA affectait pendant une vingtaine d'heures d'une manière caractéristique l'excrétion de certains métabolites sulfoconjugués déjà présents dans l'urine (Lévesque et Ayotte, 1999). Notamment, une suppression de la concentration en 3a.,16a.-dihydroxy-5a.-androstan-17-one (16a.-OH-androstérone) opposée à une augmentation marquée de la concentration en 3B-7B-dihydroxy-5-androstèn-17- one (7B -0H-DHEA) avait été observée chez des volontaires à qui l'on avait administré une dose unique de 200 mg de DHEA orale. Le rapport de la concentration de ces deux métabolites semblait donc ouvrir une piste intéressante pour le développement d'une sonde. Les résultats de cette étude nous permettront de proposer une méthode de détection de la DHEA par CG/SM basée sur l'obtention d'un paramètre biochimique dont la valeur différera de celles mesurées généralement chez l'humain. Cette méthode implique l'analyse quantitative des métabolites urinaires sulfoconjugués. La détermination des concentrations urinaires des métabolites d'intérêt requiert en premier lieu la synthèse des composés de référence. Puisque la 7 -0H-DHEA n'était pas disponible commercialement, il a fallu dans un premier temps la synthétiser. Ensuite, l'identification et la caractérisation des composés de référence ont été réalisées par des analyses CG/SM, incluant celles des dérivés lMS-éther et lMS-énol qui seront utilisés pour les mesures biochimiques effectuées sur les échantillons urinaires. Après avoir choisi un standard interne approprié, la quantification de la 7-0H-DHEA et de la 16a-OH-androstérone a pu être réalisée à l'aide de courbes d'étalonnage dérivées de l'addition des standards en concentration variable à une matrice urinaire exempte de ces stéroïdes. Les valeurs du rapport 7 -0H-DHEA/16a-OH-androstérone ont été mesurées dans des échantillons d'athlètes et de volontaires après ou sans administration d'un produit commercial contenant de la DHEA. La distribution statistique, la moyenne et la limite supérieure du rapport 7 -0H-DHEA/16a-OH-androstérone ont été déterminées par la suite pour ces trois groupes (volontaires, population de référence, athlètes). Nous avons également analysé par spectrométrie de masse d'isotopes stables (CG/C/SMRI) la teneur en 13C (o 13C %o ) des métabolites urinaires sulfoconjugués. Les résultats nous ont permis de vérifier que l'augmentation des concentrations urinaires de DHEA et de ses métabolites caractéristiques était bien liée à l'administration d'un supplément. En effet, les valeurs obtenues étaient caractéristiques de produits synthétiques et différaient de celles mesurées chez les métabolites urinaires de référence non affectés par l'administration du stéroïde.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Ayotte, Christiane
Co-directeurs de mémoire/thèse: Poirier, Donald (Faculté de Médecine Université Laval)
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: dhea ; steroide ; metabolite ; analyse ; dopage
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 déc. 2015 21:18
Dernière modification: 18 déc. 2015 16:46
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1866

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice