Dépôt numérique
RECHERCHER

Enlèvement des microorganismes indicateurs et pathogènes en étangs aérés.

Martinez, Véra (2004). Enlèvement des microorganismes indicateurs et pathogènes en étangs aérés. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 85 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

L'instauration du programme d'assainissement des eaux du Québec et la construction de stations d'épuration a permis d'améliorer et de conserver la qualité des eaux des cours d 'eau pour satisfaire les besoins de la population, notamment l'approvisionnement en eau potable, les usages et les activités récrée-touristiques. L'élimination des microorganismes pathogènes par les stations d'épuration québécoises a été peu étudiée et plusieurs interrogations sur la protection de la santé publique persistent. Plusieurs municipalités utilisent la technologie des étangs aérés, un procédé simple et efficace. Il s'agit de la technologie la plus répandue dans le domaine du traitement des eaux usées domestiques municipales. Le nombre de stations de type étangs aérés devrait être de plus de 400 à la fin du Programme d'Assainissement des Eaux du Québec. Cette technologie, favorise d'abord la sédimentation des particules par le lent écoulement de l'eau dans des bassins successifs, et d'autre part s'appuie sur une activité biologique couvrant toute une chaîne alimentaire, à savoir : les bactéries aérobies vivant en présence d'oxygène dissous, les bactéries anaérobies, les algues ou phytoplancton et le zooplancton dans certains cas. Dans ces conditions, il est possible d'obtenir une excellente dépollution organique et une très bonne décontamination microbienne mesurée par les indicateurs fécaux traditionnels, les coliformes thermotolérants. Toutefois peu de choses sont connues sur l'impact des étangs aérés sur l'enlèvement des virus entériques humains des eaux usées municipales. La rivière des Mille-Iles fait partie intégrante du patrimoine collectif et représente une source de prédilection d 'approvisionnement en eau pour les collectivités qui la jalonnent. Des échantillons d'eau provenant de deux stations d'épuration de type étangs aérés, situées sur la rivière des Milles Iles, ont été analysés afin d'évaluer l'efficacité d'enlèvement des microorganismes indicateurs et pathogènes en conditions printanières et estivales. Les résultats obtenus nous permettent de constater que la formule du lagunage permet de supprimer presque totalement les indicateurs de pollution d'origine fécale et d'atteindre une apparente qualité sanitaire de l'eau proche de celle des eaux de baignade avant dilution. Tous les microorganismes analysés (coliformes thermotolérants, entérocoques, Clostridium perfringens, coliphages somatiques et mâles-spécifiques) diminuent en nombre indépendamment de la saison à l'exception des coliphages somatiques, dont le nombre demeure stable en hiver à la station de Terrebonne. La formule des étangs aérés permet l'élimination à 89% (environ 1 log) des virus entériques humains cultivables en été mais le traitement ne permet pas l'élimination de virus en hiver. Les résultats montrent que 1'enlèvement des coliformes thermotolérants, un indicateur usuel de traitement, ne reflète pas l'enlèvement des virus en étangs aérés. La sélection d'indicateurs plus représentatifs devient donc impérative afin de bien illustrer la réalité de l'enlèvement des pathogènes. On pourrait considérer les clostridies et les coliphages comme indicateurs alternatifs. Les étangs sont sujets à des variations considérables en terme de qualité des effluents rejetés, particulièrement au niveau de la qualité microbiologique, reflétant la forte influence des facteurs environnementaux. En période hivernale, l'efficacité du traitement est considérablement réduite, c'est pourquoi une désinfection des rejets en hiver permettrait d'assurer la protection des prises d'eau potable en aval.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Payment, Pierre
Mots-clés libres: microorganisme ; pathogene ; etang ; epuration ; eau ; assainissement ; pollution
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 déc. 2013 19:19
Dernière modification: 16 déc. 2015 21:27
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1862

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice