Dépôt numérique
RECHERCHER

Les effets du béryllium sur l’immunité naturelle.

Larrivée, Anne (2004). Les effets du béryllium sur l’immunité naturelle. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 90 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Le béryllium (Be) est un métal reconnu pour induire une réponse immunitaire et des inflammations chez les gens exposés. En effet ce métal est souvent associé à des maladies pulmonaires en fonction des niveaux d'exposition. Une forte exposition peut causer de graves maladies pulmonaires. Une exposition chronique peut entraîner des désordres pulmonaires chroniques comme des sensibilisations au Be et si les individus exposés ne sont pas reti rés du milieu d'exposition ce problème peut dégénérer en bérylliose (MCB). Les macrophages sont les premières cellules arrivées sur les lieux afin de séquestrer et d'éliminer les xénobiotiques. Ils sont aussi impliqués dans les réactions inflammatoires. Nous avons choisi de travailler avec des macrophages afin de voir les modifications au niveau des fonctions de ces cellules. À partir des tests effectués, nous avons observé une diminution de la phagocytose chez les macrophages. Nous avons également observé une augmentation du pourcentage des cellules en apoptose et une modification du cycle cellulaire chez les macrophages. La production de peroxyde d'hydrogène est plus élevée en présence de Be et la production de cytokines (TNF-a) est également augmentée. Nous avons regardé les changements au niveau des récepteurs de surface chez les macrophages par cytométrie et nous avons observé une augmentation du pourcentage de cellules exprimant le CD68, un récepteur qui pourrait être impliqué dans la prise en charge et la présentation de l'antigène et également dans la protection des membranes du lysosome contre les attaques des enzymes hydrolytiques. Ces résultats démontrent que le Be affecte les fonctions des macrophages ce qui pourrait expliquer, du moins en partie, l'initiation des réactions inflammatoires chroniques.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fournier, Michel
Co-directeurs de mémoire/thèse: Brousseau, Pauline (Biophage Inc.)
Mots-clés libres: beryllium ; immunite ; be ; berylliose
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 13 janv. 2014 15:50
Dernière modification: 16 déc. 2015 21:27
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1860

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice