Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude structurale et métallogénique de minéralisations filoniennes de la région de Lasarre, Québec: gîtes aurifère de Dureine et cuprifère de Duvan.

Maisonneuve, Sébastien (1998). Étude structurale et métallogénique de minéralisations filoniennes de la région de Lasarre, Québec: gîtes aurifère de Dureine et cuprifère de Duvan. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de la terre, 211 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Les indices minéralisés de la région à l'ouest de LaSarre sont essentiellement représentés par les gîtes aurifère de Ou Reine et cuprifère de Duvan. Ces gîtes, contrastant d'un point vue minéralogique, sont d'origine filonienne. Le socle rocheux de la région de LaSarre est compris à l'intérieur de la Zone Volcanique Nord de la Ceinture de roches vertes de l'Abitibi. Il est composé principalement de roches volcaniques appartenant aux groupes de Stoughton-Roquemaure et de Mine Hunter, intrudées par des plutons felsiques syntectoniques et synvolcaniques. Le métamorphisme régional atteint le faciès de l'amphibolite et du schiste vert. Les principales structures affectant la région sont attribuées à la seconde phase de déformation (D2), représentée par des couloirs en décrochement dextre, tels que la faille de Macamic et ses structures subsidiaires. Le gîte de DuReine est constitué de veines de quartz aurifères recoupant le pluton tonalitique de DuReine. En plus du quartz, les veines contiennent des quantités faibles de sulfures (pyrite, chalcopyrite, sphalérite et galène), de muscovite-fuchsite, de carbonate, de chlorite, de tourmaline, d'albite, de rutile, de magnétite, de scheelite et d'or natif. La galène et l'or sont communément associés et remplissent les fractures tardives comprises dans les grains de pyrite. L'altération hydrothermale, reliée à la l'emplacement des veines, est caractérisée par une carbonatation, une séricitisation et une albitisation des roches hôtes, centrées sur le contact occidental entre le pluton de Ou Reine et les roches métavolcaniques du Groupe de Stoughton-Roquemaure. Ce contact, dont l'orientation est variable, correspond à une structure faillée qui a probablement servi de voie de canalisation aux fluides hydrothermaux. Les diverses générations de veines forment un réseau ordonné et résultent d'un remplissage de fractures d'extension et de failles au cours d'une déformation incrémentale en décrochement dextre, reliée à des stades tardifs de la déformation régionale D2, Le développement des veines en extension s'est produit sous des conditions de pression fluide élevée à proximité du contact occidental du pluton de DuReine, durant les stades précoces d'hydrothermalisme. Les veines en remplissage de failles sont restreintes à la partie centrale du pluton et se sont mises en place lors d'épisodes hydrothermaux subséquents à pression fluide moindre. Les contraintes tectoniques au sein du pluton de DuReine ont évolué à partir d'une déformation en cisaillement dextre, vers des incréments tardifs en compression (failles inverses), résultant d'une inversion tectonique associée probablement à une exhumation de la croûte supérieure. Le gîte de cuivre-zinc-argent de Duvan est constitué de lentilles minéralisées décimétriques à texture bréchique de sulfures et de magnétite. La minéralisation est comprise au sein d'une zone en décrochement dextre (faille de Duvan), tributaire de la faille de Macamic (déformation D2). Elle recoupe la schistosité métamorphique des roches métavolcaniques encaissantes appartenant au Groupe de Mine Hunter et est interprétée comme étant d'origine filonienne, associée génétiquement à une activité magmatique felsique contemporaine des stades régressifs du plutonisme syntectonique. La minéralisation a évolué au cours de processus hydrothermaux rétrogrades, définis par la précipitation précoce d'un assemblage minéralogique à fort degré de sulfuration diagnostique du faciès schiste vert élevé (à amphibolite ?), et par la précipitation tardive de minéraux stables sous des conditions de température et de sulfuration moindres (faciès du schiste vert inférieur). L'assemblage paragénétique des filons minéralisés s'établit donc comme suit (par ordre de cristallisation) : quartz, amphibole, épidote, muscovite, apatite → pyrite, pyrrhotite → chalcopyrite → sphalérite → magnétite → chlorite-stilpnomélane, carbonate, hématite. D'après les relations de terrain, les filons des gîtes de DuReine et de Duvan sont syn- à post-métamorphiques et contemporains des stades tardifs de la déformation en décrochement dextre(D2). La minéralisation de Duvan est concomittante avec les derniers stades du magmatisme felsique syntectonique de la région de LaSarre et est probablement plus vieille que la mise en place des veines aurifères de DuReine, lesquelles recoupent le pluton syn-orogénique de DuReine.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Tremblay, Alain
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: métallogénie; minéralisation; aurifère; or; cuivre; géologie; gisement; gîte de DuReine; gîte de Duvan; Lasarre
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 10 févr. 2014 21:39
Dernière modification: 24 nov. 2015 16:58
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1846

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice