Dépôt numérique
RECHERCHER

Groupement des sols du sud-est de la plaine de Montréal selon leur capacité de fixation du P au moyen des statistiques multidimensionnelles.

Leclerc, Marie-Line (1999). Groupement des sols du sud-est de la plaine de Montréal selon leur capacité de fixation du P au moyen des statistiques multidimensionnelles. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 192 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (55MB) | Prévisualisation

Résumé

Les indicateurs du contenu en phosphore disponible dans le sol actuellement utilisés pour calculer les besoins en fertilisants phosphatés des cultures sont en général non adaptés pour prédire les risques de contamination en P dans les eaux de surface. La capacité de fixation et un indicateur de désorption du P devraient être incorporés aux indicateurs utilisés pour élaborer les recommandations de fertilisation. L'objectif de cette étude était de développer un regroupement de sols du sud-est de la plaine de Montréal en classes de comportement homogène, basé aussi bien sur les caractéristiques reliées au P que sur les propriétés physico-chimiques de ces sols. Pour bien représenter les sols de la région à l'étude, 39 séries et 66 types de sols ont été sélectionnés. Les techniques de l'analyse multidimensionnelle ont servi à générer et interpréter les groupements de sols. En plus des informations pédologiques déjà présentes dans la banque de données telles que la granulométrie, la teneur en matière organique, la C.E.C. et P extractible selon la méthode Bray-2 (méthodes traditionnelles), les échantillons ont été caractérisés au moyen d'autres analyses: éléments biodisponibles extractibles au Mehlich III (méthode utilisée actuellement dans les laboratoires de sols), ainsi que certains indicateurs de la sorption et de la désorption du P, soit l'indice de Bache et Williams (PSI), P, Fe et Al extraits à l'oxalate d'ammonium (POX, FEOX, ALOX) et P soluble à l'eau (PW) ainsi que deux indices de saturation en P dérivés de ces indicateurs ([lOO.PM3/ALM3] et [POX/(ALOX+FEOX)]). L'analyse du dendogramme obtenu par la méthode de groupement hiérarchique de Ward appliquée sur les composantes principales ont permis de qualifier le comportement des types de sols et séries de sols étudiés quant à leur fertilité inhérente, leur texture et leur capacité de fixation du P. La texture, le contenu en sesquioxydes de fer et d'aluminium, la présence de carbonates dans le substratum ont permis de séparer les sols fixateurs des sols plus enclins à désorption du P. L'analyse discriminante effectuée sur les variables modernes et traditionnelles a démontré que les variables relatives à la texture, aux contenus en calcium ou en aluminium étaient les plus utiles dans la différenciation des groupes. Cette étude a montré que les propriétés physico-chimiques des sols peuvent être efficacement utilisées, conjointement avec les indicateurs de capacité de fixation et désorption du P pour identifier les sols vulnérables à la pollution des eaux de surface par le P.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Cluis, Daniel
Co-directeurs de mémoire/thèse: Nolin, Michel C.
Mots-clés libres: sol; statistique; multidimensionnelle; phosphore; contamination; désorption; Montréal
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 10 févr. 2014 16:44
Dernière modification: 23 nov. 2015 21:35
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1835

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice