Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation de la toxicité et du potentiel de fertilité des eaux de ruissellement d'origine agricole en fonction des pratiques culturales.

Lachhab, Kanza (1997). Évaluation de la toxicité et du potentiel de fertilité des eaux de ruissellement d'origine agricole en fonction des pratiques culturales. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 171 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (26MB) | Prévisualisation

Résumé

Les modifications dans la qualité de l'environnement engendrées par l'usage abusif des ressources contraignent l'homme à prendre conscience de la sensibilité des écosystèmes. En particulier en milieu agricole, la surfertilisation, l'utilisation des herbicides, les pratiques culturales et le type de travail de sol (charrue, chisel, semis direct, etc.) sont de nature à influencer le niveau de contamination des eaux de ruissellement et de dégradation du sol. Dans ce contexte, le projet en cours a pour objectif de quantifier en parcelles confinées, cultivées en maïs-grain, l'impact des fertilisants (azote, phosphore) et des herbicides sur la toxicité des eaux de ruissellement superficiel en milieu agricole. Il vise aussi l'évaluation de l'impact des pratiques culturales et du mode de travail du sol, de la nature des fertilisants et de la texture du sol sur l'environnement en milieu agricole. L'étude expérimentale a été réalisée en parcelles situées sur quatre sols de textures différentes. Des bioessais ont été effectués sur des échantillons d'eau de ruissellement recueillis aux quatre sites, permettant de quantifier les agents stimulateurs ou inhibiteurs de la croissance des algues (azote, phosphore et résidus des herbicides) contenus dans les eaux de ruissellement. Entre les différentes façons de travail du sol, le chisel (UTl=3.03)s'est avéré moins dommageable que la charrue à versoirs (UTl=5.62) et le semis direct (UTl=34.52) au niveau de la toxicité des eaux de ruissellement. En effet, le travail avec chisel a permis un ameublissement du sol sans retournement complet de la couche arable, laissant une partie des résidus en surface ce qui permettrait l'adsorption d'une partie des substances toxiques tout en ne limitant pas l'infiltration de l'eau. L'absence de résidus organiques en surface suite au labour avec charrue à versoirs favoriserait le maximum de ruissellement. Dans ces essais, l'eau ruisselant des parcelles en semis direct, s'est avérée plus toxique que celle ayant ruisselé suite au travail avec charrue à versoirs ou avec chisel. Les résultats des échantillons en provenance des sites Sorel et Saint-Anicet montrent que la toxicité au temps l, juste après l'application des engrais et des pesticides (UT 1), est plus faible dans le cas de l'application de N en bande (UTI=25.03) que lorsqu’on applique N à la volée (UTI=28.95). Il importe de rappeler que dans le deuxième cas, l'azote se retrouve en position plus superficielte ou sol La texture du sol a joué un rôle très important au niveau de la rétention des éléments toxiques en effet au site Saint-Anicet où la texture du sol est riche en argile, la toxicité au temps Tl (UTlmoyenne= 0.89), cependant au site de Sorel où la texture du sol est sablonneuse la toxicité UT 1 est en moyenne de 26.99. Cette étude a permis également de constater que le test d'algue est un bon instrument d'étude dans le cas des eaux de ruissellement d'origine agricole. Par contre le test faisant intervenir la bactérie Photobactérium phosphoreum s'est montré moins sensible. Le test d'algue peut être utilisé conjointement avec les analyses chimiques. C'est un test qui est très recommandé dans le cas où la nature des produits toxiques est inconnue ou quand différentes composantes toxiques sont introduites dans le milieu à évaluer.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Couillard, Denis
Mots-clés libres: pesticides; fertilisants; azote; phosphore; milieu agricole; pratiques culturales; travail du sol; organique; minérale; texture du sol; toxicité des eaux de ruissellement superficiel; bioessais
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 06 févr. 2014 20:39
Dernière modification: 20 nov. 2015 20:52
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1801

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice