Dépôt numérique
RECHERCHER

The geology and geochemistry of the world-class Westwood deposit, Abitibi Subprovince, Québec.

Wright-Holfeld, Abhidheya (2011). The geology and geochemistry of the world-class Westwood deposit, Abitibi Subprovince, Québec. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de la terre, 120 p.

[img] Archive (ZIP)
Télécharger (231kB)
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (14MB) | Prévisualisation

Résumé

The 4 Moz world-class Westwood gold deposit is located within the Doyon-Bousquet- LaRonde mining district of the Abitibi green stone belt of northwestern Québec. It is comprised of three mineralised corridors, stacked within the Bousquet Formation: the Zone 2 Extension in the basal strata to the north, the North Corridor in the central stratigraphy, and the Westwood-Warrenmac in the upper units to the south. This study focused on six closely- spaced drill-ho les that are aligned on a vertical cross-section cutting through the three mineralised corridors along the central axis of the deposit. Various alteration assemblages and ore styles characterise the mineralised zones at Westwood. Widespread quartz-chlorite-sericite alteration and proximal Mn-garnet alteration are indicative of a volcanogenic massive sulphide (VMS)-style alteration halo for the Westwood-Warrenmac and North Corridors. Intense deformation in the rocks associated with the Zone 2 Extension prevents a definitive statement on the origin of its vein and dissemination-style mineralisation. Alteration mineralogy observed at Westwood is a reflection of element net loss and gain from the system due to hydrothermal activity. Net mass gains in K and mass losses in Na in a wide zone encompassing the North Corridor and Westwood-Warrenmac footwall demonstrate there were widespread effects of the ore- forming hydrothermal system on the host volcanic rocks. Results of mass change calculations for the Westwood deposit host rocks are used to make initial inferences as to the nature of fluid flow in the ore-forming hydrothermal system, and help to define vectors toward the mineralisation. Mn-rich garnet and Mg-rich chlorite, as well as sericite and biotite alteration, indicate that the mineralizing fluid transported substantial amounts of Mn, Mg, and K, and leached the system extensively of Na. Mineralogical and geochemical observations made at Westwood suggest that primary permeability of volcanic rocks played a major role in controlling the ore and alteration distribution. High-field strength elements and Y show patterns of maximum mass loss associated with the Westwood-Warrenmac Corridor mineralisation and inferred primary fragmentaI areas, and maximum mass gains associated with the bounding Bousquet Fault. This allows for the inference that hydrothermal f1uids at Westwood leached the underlying rock of elements and re-deposited them higher in the stratigraphy. Based on these observations, the Westwood-Warrenmac Corridor is thought to be an Au-rich volcanogenic massive sulphide lens. The North Corridor polymetallic veins may represent feeders to the Westwood-Warremnac ore lenses, or may be the result of a weaker or earlier VMS mineralising system. The Zone 2 Extension shares characteristics with Au-rich sulphide veins and disseminations of the neighbouring Doyon intrusion-related deposit. However, some alteration traits similar to those of the North Corridor and Westwood- Warremnac ore zones, suggest that there may have been a hybrid-type mineralisation event for the Zone 2 Extension, or the overprinting of VMS-related alteration in the Zone 2 Extension host rocks. Le gisement de classe mondiale Westwood, qui fait partie de la ceinture de roches vertes de l'Abitibi dans le nord-ouest québécois comprend trois corridors minéralisés superposés à l'intérieur de la Formation de Bousquet: la Zone 2 Extension au nord, le corridor Nord dans la partie centrale de la stratigraphie, et le corridor Westwood-Warrenmac au sud. Cette étude est basée sur l'étude de six forages rapprochés qui sont alignés selon une coupe verticale qui recoupe les trois principaux corridors minéralisés dans la partie centrale du gisement. Divers assemblages d'altération et divers styles de minéralisation sont associés au gisement Westwood. Une altération étendue à quartz-chlorite-séricite et une altération proximale à grenat manganésifère définissent un halo d'altération de type sulfures massifs volcanogènes (SMV) pour les corridors Nord et Westwood-Warrenmac. La déformation intense, développée dans le corridor de la Zone 2 extension, limite grandement la possibilité de proposer une interprétation définitive sur la nature de l'altération et de la minéralisation de type veines et disséminations dans ce corridor. Les variations minéralogiques des zones d'altérations présentes sur le gîte Westwood reflète les gains et les pertes d'éléments reliés à la circulation des fluides hydrothermaux. Les gains en K et les pertes en Na, développés dans une large zone au pourtour des corridors Nord et Westwood-Warrenmac, démontrent l'étendue importante de la zone d'influence du système hydrothermal minéralisateur sur les roches volcaniques hôtes du gisement. Les résultats des calculs de changement de masse pour le secteur Westwood sont utilisés pour discuter de la circulation des fluides dans le secteur à l'étude et pour définir des vecteurs géochimiques vers les zones minéralisées. La présence de grenats riches en Mn, de chlorite riche en Mg, de même que la présence de séricite et de biotite indique que les fluides minéralisateurs transportaient des quantités considérables de Mn, Mg et de K et avaient la capacité de lessiver le Na. La distribution des assemblages minéralogiques et les vecteurs géochimiques observés à Westwood suggèrent un lien entre la texture primaire des roches hôtes et l'altération hydrothermale, la perméabilité primaire ayant facilité la circulation des fluides minéralisateurs. Les éléments à fort champ ionique (High-Field Strength Elements - HFSE) et l'yttrium définissent des zones de perte de masse maximales à proximité du corridor Westwood-Warrenmac, en association avec des roches fragmentaires, et des zones de gain de masse à proximité de la faille Bousquet. Ceci permet de suggérer que les fluides hydrothermaux à Westwood ont lessivé les roches de l'éponte inférieure et que certains des éléments lessivés ont été concentrés dans les roches de l'éponte supérieure. Les observations effectuées à Westwood dans le cadre de cette étude permettent de proposer que les minéralisations associées au corridor Westwood-Warrenmac sont associées à la mise en place d~ style sulfures massifs volcanogènes aurifères. Les veines polymétalliques du corridor Nord représentent possiblement les conduits nourriciers développés dans l'éponte inférieure du corridor Westwood-Warrenmac ou encore un événement de minéralisation de type SMV de faible intensité. Les minéralisations associées au corridor Zone 2 Extension partagent plusieurs caractéristiques communes avec les zones de veines et disséminations associées à une intrusion formant la Zone 2 à la mine Doyon, à environ 2 kilomètres à l'ouest de Westwood. Par contre, certaines similitudes entre les altérations du corridor Zone 2 extension et celles des corridors Nord et Westwood-Warrenmac à Westwood suggèrent la possibilité d'un système hybride pour les veines de la Zone 2 Extension, ou encore la superposition des altérations de style sulfures massifs volcanogènes associées au corridors Nord et Westwood-Warrenmac sur les altérations du corridor Zone 2 extension.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Mercier-Langevin, Patrick
Co-directeurs de mémoire/thèse: Ross, Pierre-Simon; Richer-Laflèche, Marc
Mots-clés libres: géologie; géochimie; gisement; forage; Westwood; Warrenmac; or
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 20 févr. 2014 14:31
Dernière modification: 09 nov. 2016 20:56
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1734

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice