Dépôt numérique
RECHERCHER

Les «clusters culturels-créatifs» en République populaire de Chine - étude de cas : le district artistique 798 à Beijing.

Bao-Lavoie, Ajouna (2013). Les «clusters culturels-créatifs» en République populaire de Chine - étude de cas : le district artistique 798 à Beijing. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 121 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Depuis les dix à quinze dernières années, le modèle des «clusters culturels-créatifs» s’est imposé comme une stratégie de développement territorial et économique auprès des autorités locales à l’échelle internationale. En 2006, celui-ci est officiellement adopté par la République populaire de Chine (RPC). Depuis, des centaines de clusters culturels-créatifs sont apparus dans le paysage urbain et périurbain chinois. Certains chercheurs parlent d’un véritable «cluster boom». Malgré ce développement, le phénomène a jusqu’à présent été peu étudié. Dans le cadre de ce mémoire, nous nous penchons sur le cas du district artistique 798 à Beijing. Ancien complexe industriel militaire de l’ère socialiste il est aujourd’hui connu comme l’une des vitrines principales de l’art contemporain en RPC. L’objectif de ce mémoire est de dresser un portrait général du district afin de lever le voile sur la réalité des clusters culturels-créatifs en RPC. Pour se faire, nous avons eu recours à deux méthodes de recherche, l’analyse documentaire et l’entrevue semi-dirigée. Nos résultats permettent de dégager un portrait nuancé du district. Ce dernier constitue à la fois un espace de consommation touristique et un lieu où l’on peut apprécier les «arts», il s’agit à la fois d’un espace «public» et d’un lieu contraint par une surveillance et un contrôle serré. Ce mémoire met aussi de l’avant l’importance de la valeur symbolique du district, une dimension trop souvent négligée dans l’étude des clusters culturels-créatifs de façon générale ===== For the past ten to fifteen years, the model of « cultural-creative clusters » has imposed itself as a strategic policy for regional and economic development for local policy makers all around the world. In 2006, China took on the model. Since then, hundreds of cultural-creative clusters have emerged all over the urban and suburban Chinese landscape. Some researchers describe this rapid growth as a “cluster boom”. Despite this growth few studies have yet been undertaken on the subject. This thesis proposes a case study of one of these clusters, the 798 art district in Beijing. A former industrial military factory from the socialist era, it has since become one of China’s most well-known contemporary art window. The main goal of this study is to elaborate an overall picture of the district in order to shed some light on the reality of cultural-creative clusters in Chine. To achieve this goal, we used two research methods. We first carried out a documentary analysis and then conducted semi-structured interviews. From our results emerges a nuanced portrait of the district. It is both a commercial area and a place where you can appreciate the “arts”, it is both a public space as well as a place constrained close surveillance and control. This thesis also puts forward the importance of the symbolic value around the 798 art district, a dimension which is not enough taken into account in most studies on cultural-creative clusters in general.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Bellavance, Guy
Mots-clés libres: Culture ; clusters culturel-créatifs ; art contemporain ; République populaire de Chine ; Beijing ; portrait ; quartier ; district 798 ; espace ; consommation ; tourisme ; art ; espace public ===== culture ; cultural-creative clusters ; contemporary art ; China ; Beijing
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 30 oct. 2013 18:40
Dernière modification: 17 juill. 2015 17:24
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1676

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice