Dépôt numérique
RECHERCHER

Développement d'un vaccin adénoviral exprimant la nucléocapside du circovirus porcin de type 2

Charbonneau, Benoît (2005). Développement d'un vaccin adénoviral exprimant la nucléocapside du circovirus porcin de type 2 Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 97 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

Le circovirus porcin de type 2 (CVP2) est un virus à ADN simple brin, non enveloppé, a été découvert en 1988. Ce virus est l'agent étiologique du syndrome de dépérissement multisystémique en post-sevrage (SDMPS), une maladie décrite pour la première fois dans 1'Ouest Canadien en 1991. Le SDMPS est caractérisé par une émaciation, des problèmes respiratoires et un problème de croissance chez les porcelets âgés entre 5 et 12 semaines. Aujourd'hui répandue dans plusieurs pays, y compris en Europe, cette maladie entraîne des pertes économiques majeures pour les producteurs de porcs. Aucun agent prophylactique n'existe sur le marché pour contrer le développement de cette maladie. L'objectif de ce projet consiste donc à produire un vecteur d'expression pour l'ORF2 dans le but de développer un vaccin potentiel basé sur 1'utilisation d'un vecteur viral à partir de l'adénovirus humain de type 5 (hAd). L'ORF2 a été choisi car elle code pour la seule protéine qui compose la nucléocapside (NC). Pour ce faire, la séquence de l'ORF2 du CVP2 a été isolée à partir du vecteur d'expression pCEP5-6H-ORF2 et sous-cloné dans le plasmide de transfert pAdCMV5-P2DC-GFPq/K7PSmlp qui code pour la protéine fluorescente verte (GFP). La reconstitution fonctionnelle de l'ORF2 dans ce vecteur a été mesurée in vitro par immunobuvardage de type Western suite à une transfection dans les cellules humaines 293. Le vecteur viral hAd-ORF2 a ensuite été produit par recombinaison suite à une transfection 1 infection avec le plasmide de transfert recombinant et l'adénovirus hAd parental contenant une délétion pour les gènes codant pour les protéines E1, E3 et la protéase virale. Les plages de lyses contenant l'hAd-ORF2 ont été identifiées par la présence de foyer de fluorescence induite par 1'expression de la GFP et utilisés afin de récupérer le virus recombinant. Des tests in vitro aux niveaux du gène et de la protéine ont ensuite été réalisés afin de confirmer l'expression fonctionnelle de l'ORF2 par l'hAd recombinant. Une production à grande échelle du virus a été réalisée et une préparation de vecteur adénoviral contenant 1 'ORF2 du CVP2 a été purifiée par gradient de chlorure de césium. La capacité de ce vecteur à induire des anticorps spécifiques, et ce dans une cinétique comparable à celle obtenue avec le virus CVP2, a finalement été confirmée in vivo chez des souris CD-1. L'ensemble de ces travaux laisse entrevoir que ce vecteur pourrait être efficace dans l'élaboration d'une réponse humorale contre la nucléocapside du CVP2 chez le porc, et ainsi représenter un outil important dans la lutte contre le SDMPS.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: St-Pierre, Yves
Mots-clés libres: vaccin ; nucleocapside ; circovirus ; porc
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 30 sept. 2013 14:33
Dernière modification: 08 déc. 2015 14:50
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/165

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice