Dépôt numérique
RECHERCHER

Impacts du travail primaire du sol et de la période d'application du lisier sur l'exportation de l'atrazine et du métolachlore par ruissellement de surface.

Guimond, Marie-Claude (1995). Impacts du travail primaire du sol et de la période d'application du lisier sur l'exportation de l'atrazine et du métolachlore par ruissellement de surface. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 154 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (29MB) | Prévisualisation

Résumé

Les concentrations d'herbicides retrouvées dans les eaux de surface présentent des risques pour la santé des écosystèmes. L'hypothèse du projet est que le niveau de contamination des eaux de surface par les herbicides, dû au ruissellement, varie selon les pratiques agricoles. Des études ont montré que le travail de conservation du sol diminue certains impacts négatifs des activités agricoles sur les ressources en eau. Il est à penser que ces pratiques réduisent également les pertes en herbicides par ruissellement et érosion. D'autre part, la fertilisation organique en apport prolongé peut modifier les propriétés physiques, chimiques et microbiologiques des sols. Ces modifications des caractéristiques du sol peuvent entraîner des transformations dans les processus de biodégradation, d'adsorption et de transport des herbicides. Le but de cette étude est de quantifier sous conditions québécoises, l'effet de certaines pratiques culturales sur la perte d'herbicides vers les eaux de surface et d'identifier les pratiques qui minimisent les risques d'impacts environnementaux. L'étude a été menée sur un site de culture du maïs-grain (Ioam limoneux de la série Le Bras). Le dispositif comprenait: deux pentes (P), deux travaux du sol (T) (conventionnel et chisel) et deux saisons d'application du lisier (S) (automne et printemps). Le site comprenait au total seize parcelles de culture et était aménagé selon un dispositif statistique de type hiérarchique, chaque traitement étant répété deux fois. Les champs étaient les unités expérimentales pour le facteur P, et les parcelles les unités expérimentales pour les facteurs T et S. Huit parcelles, regroupées en deux blocs de quatre parcelles adjacentes, étaient emboîtées à l'intérieur de chaque champ. Les modalités des facteurs T et S étaient attribuées aux quatre parcelles de chaque bloc selon un plan factoriel. Les herbicides appliqués étaient l'atrazine et le métolachlore. La concentration en atrazine, en deux de ses sous-produits phytotoxiques et en métolachlore a été mesurée lors de cinq événements pluviaux suite à l'application des herbicides au champ. La technique d'analyse comprenait une extraction - liquide-solide sur une colonne octadécyl (C18), une concentration de l'extrait et un dosage par chromatographie capillaire en phase gazeuse. Des concentrations importantes d'atrazine et de métolachlore (au-delà de 1200 µg/L) ont été décelées lors du premier échantillonnage d'eau ruisselée. Les résultats ont montré que le premier événement pluvial (qui correspond au premier échantillonnage) contribue majoritairement à l'exportation des composés-parents. La présence au premier échantillonnage de concentrations significatives de sous-produits de l'atrazine indique une dégradation rapide de cet herbicide. L'interaction pente-travail a eu un effet significatif sur la concentration en composés- parents exportés: la pente de 7% et le travail conventionnel donnant des concentrations plus élevées. Le travail réduit (chisel) a permis de diminuer les masses exportées de tous les composés herbicides. La saison d'application du lisier n'a pas eu d'effet sur les paramètres étudiés. Finalement, il n'a pas été observé de relation étroite entre les concentrations d'herbicides et celles de carbone organique dissous. Le choix de sites de culture présentant des pentes faibles et l'adoption de méthodes de conservation de l'eau (tel le travail réduit) seraient donc à privilégier pour solutionner les problèmes liés à la contamination des eaux de surface par les herbicides.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lafrance, Pierre
Mots-clés libres: activité agricole; atrazine; azote; contamination; culture; eau; écosystème; environnement; évolution; fertilisant; herbicides; pesticides; productivité; Québec; sol; surface; terre; pratiques culturales
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 16 oct. 2013 20:28
Dernière modification: 20 nov. 2015 15:03
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1624

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice