Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation des sites pour l'épandage des boues d'usines d'épuration.

Giroux, Isabelle (1986). Évaluation des sites pour l'épandage des boues d'usines d'épuration. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 170 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (59MB) | Prévisualisation

Résumé

Pour préserver la qualité du milieu récepteur, l'épandage des boues résiduaires implique la rétention, la transformation et le recyclage des éléments des boues dans le sol. Les boues doivent être retenues dans le sol, les composés organiques doivent être transformés en composés inorganiques pour devenir assimilables par les plantes, les éléments nuisibles doivent être éliminés ou inactivés, etc. Toutefois, certains paramètres du site récepteur peuvent influencer ces processus. Les principaux paramètres généralement retenus sont: l'épaisseur du sol, la profondeur de la nappe souterraine, le drainage, la pente, le pH, la capacité d'échange cationique et la végétation. Des normes ou recommandations existent pour la plupart de ces paramètres. Ainsi, le sol doit avoir une épaisseur minimale de 1,5 mètre, la nappe d'eau souterraine doit se trouver à plus d'un mètre de la surface du sol, le sol doit être bien drainé, le pH doit se situer autour de 6,5 etc. Ces normes et recommandations ont permis de définir une échelle pouvant servir à l'évaluation des sites susceptibles de recevoir des boues. Les sites récepteurs potentiels ont été classifiés en zones utilisables, non utilisables ou utilisables sous certaines conditions, pour l'épandage des boues résiduaires. Les connaissances acquises ont été appliquées à la localisation des sites propices à l'épandage des boues de la municipalité de Sainte-Claire de Dorchester. Par le biais de l'outil cartographique, chaques paramètre a été représenté spatialement permettant ainsi de visualiser les zones propices et non propices à l'épandage. Pour la municipalité de Sainte-Claire, les zones adéquates pour l'épandage des boues totalisent environ 25 km² soit environ 30% de la superficie de la municipalité. Cette superficie est largement suffisante pour épandre toutes les boues produites par la station d'épuration.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Couillard, Denis
Mots-clés libres: épandage; boues d'épuration; eaux usées; élimination; épandage; fertilisation
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 09 oct. 2013 20:25
Dernière modification: 18 nov. 2015 21:13
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1561

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice