Dépôt numérique
RECHERCHER

Dynamique des composés azotés et activité microbiologique de la neige au cours de la fonte printanière.

Germain, Louis (1991). Dynamique des composés azotés et activité microbiologique de la neige au cours de la fonte printanière. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 105 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (40MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

L'objet de cette étude est de mieux comprendre le comportement des formes d'azote inorganique à l'intérieur de la neige et dans l'écosystème ainsi que l'influence de l'activité biologique nivéale sur celles-ci au moment de la fonte printanière. Dans la première partie de cette étude, trois séries de fontes simulées ont été réalisées en laboratoire. Les deux premières séries de fonte ont été effectuées avec une neige propre (i.e. dépourvue ou presque de matière organique) provenant d'un milieu ouvert. La troisième série de fontes a été réalisée avec une neige provenant également d'un milieu ouvert mais à laquelle une quantité connue de matière organique provenant de la litière coniférienne a été préalablement ajoutée. Pour cette série, un traceur isotopique stable (K15N03) a été introduit à la neige dans le but de suivre le cheminement de l'azote dans la colonne de neige. Les résultats montrent que dans le cas des deux premières séries, les concentrations des formes N03 et NH4 n'ont pas subi de changement important au cours des fontes simulées. Par contre, les concentrations des cations K, Ca et Mg ont augmentées. Dans le cas des fontes de la troisième série, des pertes de Cl, N03 et NH4 ont été enregistrées alors que des gains importants ont été notés pour certains cations tel le potassium. Il ressort que la présence de matière organique à l'intérieur de la neige semble influencer les concentrations des espèces ioniques qui s'y trouvent aussi bien à la hausse qu'à la baisse. Les formes d'azote inorganique telles N03 et NH4 constituent de bonnes sources nutritives pour les micro-organismes et c'est probablement ce qui explique leur diminution au moment de la fonte. D'autre part, certains cations semblent originer directement du lessivage de la matière organique au moment ou celle-ci entre en contact avec l'eau de fonte. Cela expliquerait l'augmentation de façon marquée des espèces ioniques Na, Mg, K et Ca. Dans la seconde partie de cette étude, des échantillons de neige avec et sans algues nivéales ont été prélevés sur le terrain au printemps et à l'été 1988 dans le but d'en effectuer l'analyse chimique. Nous avons observé la présence d'algues nivéales chlorophytes du genre Chloromonas. C'est le premier signalement de cette algue au Québec. Les analyses chimiques que nous avons menées ont fait ressortir que ces algues utilisent l'azote inorganique de la neige comme élément nutritif au cours de la fonte printanière. Les mécanismes habituels d'assimilation biologique de l'azote par les microorganismes connus dans les systèmes aquatiques et les sols forestiers semblent se produire de façon similaire dans la neige, et ce, de façon plus évidente au moment de la fonte. Les modèles hydrogéochimiques de fonte doivent donc prendre en considération cet aspect.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Jones, H. Gerald
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: fonte des neiges; polluants; précipitation acide; printemps; simulation
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 07 oct. 2013 19:09
Dernière modification: 18 nov. 2015 20:40
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1552

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice